INVESTIGATIONS AU SALON « MAN » PARIS

LaNicheDuRenard est allé roder ces derniers jours dans les majeurs salons mode parisiens qui ont eût lieu en parallèle de la Fashion Week SS/2013. Objectif de l’opération : vous dénicher les dernières tendances, les nouvelles marques, ainsi que quelques nouveautés avec comme ligne directrice de rester le plus pointu possible. Conserver l’état d’esprit qui nous est cher, pour privilégier les créateurs qui eux même se donnent comme objectif la bonne confection des vêtements, choix de belles matières, identité forte et amour de la création.

Nous ferons un article différent sur chaque salon (CAPSULE, MAN, TRANOÏ, WHO’S NEXT). Et pour commencer, nous avons choisi le salon coup de cœur de LNDR pour cette saison ; MAN ! Le plus intéressant selon nous, et le plus confidentiel, avec une marge de manœuvre photographique limitée sur la plupart des stands. Normal cela dit, puisqu’il s’agit de collections qui ne seront sur le marché qu’à partir de l’année prochaine.

Au niveau des imprimés, les influences marines sont toujours présentes chez le duo portugais composé par Andre Bastos Teixera et José Miguel Abreu, connu sous le nom LAPAZ. Ainsi que chez les français de MONT SAINT MICHEL. Tandis que le jacquard, dont on sentait l’essoufflement cette saison, ne sera définitivement plus de la partie l’an prochain.

Chez VANISHING ELEPHANT, nous retrouvons comme chaque saison de superbes chemises aux imprimés très esthétiques. Les desert boots en cuir seront encore présentes la saison prochaine, mais avec un traitement coloré dégradé sur le devant du pied, pour plus d’originalité. Des brogues bicolores, simples, fines et élégantes sont aussi du décors.

Chez P.A.M., l’esprit streetwear est très présent avec des vestes et chemises tie dye, des motifs pop art avec des bouteilles de cola et autres extravagances stylistiques qui pourraient faire penser à un vieux clip de Benny B.

Une collaboration inattendue se prépare entre les français de W.1910 (dont nous parlions déjà ici) et DC shoes. Collection que nous vous dévoilerons prochainement sur LaNicheDuRenard.

Belle découverte de pulls en maille et en lin par un Belge qui fait fabriquer en Écosse sous le nom de HOWLIN BY MORISSON. Créée en 2009 comme nouveau label de MORISSON (since 1981).

Côté accessoires, l’attention était portée sur les sacs fabriqués par l’espagnol Gonzalo Fonseca de chez STEVE MONO et on a pu aussi découvrir les petites pieces de maroquinerie de chez COLTESSE, nouveau domaine de prédilection de la marque qui a démarré sa ligne avec des tee-shirts et des chemises.


Publicités

DEUS EX MACHINA, POUR ACTIVITÉS POST MODERNES

Grande plongée dans l’univers du deux roues avec DEUS EX MACHINA. Originaire de Sydney, la marque fait son entrée dans l’hexagone cet été avec une collection qui nous immerge dans l’univers bikers.

À la base customisateur de motos sportives, le label développe depuis deux années une ligne de vêtements dans le pure esprit freeride. À la lecture du look-book, on ne peux s’empêcher de repenser à la marque française W. 1910 (dont nous parlions dans un précédent article).


L’iconographie mise en avant est celle des courses de motos sur terrains accidentés, avec des visuels faisant la part belle aux trainées de poussières, traces de pneus, dérapages sur la terre avec amortisseurs bien huilés et casques de cross sur la tête.

La marque australienne propose une ligne qui se situe idéalement bien entre matériel de conduite et vêtement de tous les jours. Les teintes pâles et monochromes donnent le ton de la collection où les tee-shirt à la typographie rétro jouxtent les shorts courts simples ou avec motifs.

LaNicheDuRenard aime le coté brut de la marque australienne. De quoi largement contribuer à constituer un style qui transpire la testostérone !