AVEC BLK OPM, LES REVERIES DEVIENNENT REALITE

blkopm

© LNDR

BLK OPM (pour « Black Opium») est la nouvelle griffe française née de l’imaginaire prolifique de David Hadida. Grand spécialiste du tee-shirt, son engouement a démarré très tôt (sa première création remonte à l’âge de ses 14 ans !). Il décide il y a quelques années de créer une ligne de tee-shirts et sweat-shirts dans une ambiance qu’il défini comme anarcho-chic, très proche de l’esthétique particulièrement travaillée que l’on retrouve chez son entourage (sa famille est à l’origine des concept-stores L’Eclaireur).

BLK OPM

© LNDR

BLK OPM puise son inspiration dans l’univers des fumeries d’opium de Shanghaï. Derrière ce titre aux accents oniriques se trouve en réalité un projet que le jeune styliste parisien est allé chercher au fond de ses pensées, tirant toute la substance créative de ses émotions, de ses rêveries

SS13 looks-13

En découle un ensemble très graphique : Réalisée dans des tissus de qualité supérieure, la collection printemps/été 13 présente une ligne de tee-shirts et sweat-shirts cut & sewn teint en pièce (garden dyed), entièrement fabriquée au Portugal. Convaincu par la grande malléabilité de ce type de support, la marque porte une attention particulière à la coupe, innovante, et au toucher plus qu’agréable !

Les visuels qui ornent les vêtements font la part belle aux images saisissantes, aux crayonnés subtils qui explorent une iconographie sombre, parsemée d’éclaircis lumineux.

Le résultat est raffiné tout en gardant une touche dark.

SS13 looks-5

LaNicheDuRenard pose son dévolu sur le sweat-shirt motif cercle, sorte de météorite inter-galactique que l’on dirait tout droit sortie de son orbite.

SS13 looks-2

La marque bénéficiera d’une distribution internationale de choix avec des adresses à Berlin (Apartment), à Tokyo (Bis Caye), à Paris (L’Eclaireur) et à LA (H.Lorenzo et H NLR).

Publicités

SHOOTING LNDR #2 : MARSEILLE

LNDR SHOOTING MARSEILLE

C’est par une fin d’après-midi fraiche mais ensoleillée au pied de la Major, a deux encablures du Port Autonome de Marseille, que LaNicheDuRenard a orienté son réflecteur pour réaliser ce deuxième shooting. Dans la lancée de l’événement culturel national Marseille-Provence 2013, notre équipe s’est immiscé sur le terrain de jeux phocéen, entre contraste des genres, tradition artistique, richesse urbaine et fascination pour le large. Une sélection de pièces éclairées prises dans les collections printemps/été 2013 qui rejoindront les shops sous peu (si ce n’est déjà fait), mélange hétéroclite entre labels établis et toutes nouvelles marques.

LNDR_Shooting-janv13

LNDR_Shooting-janv13-cJKB3mHeI,SD3usORwSdphf6RVt_C_E2XAOs7E0MKP116SkJFz1Kg

Manteau bicolore à capuche LE COQ SPORTIF

LNDR_Shooting-janv13

LNDR_Shooting-janv13

Chino beige TED BAKER

LNDR_Shooting-janv13

Chaussures noires ASOS

LNDR_Shooting-janv13

Chemise bleue, imprimé feuilles LEE 101

LNDR_Shooting-janv13

Sweat bleu marine col rond découpage triangle LEE 101

LNDR_Shooting-janv13

LNDR_Shooting-janv13

Pull en maille bleu coudière marrons MISTER MARCEL

LNDR_Shooting-janv13

Chemise noire motif jungle SAINT PAUL

Stylisme : LaNicheDuRenard / Photographie : Nicolas Sautel / Model: Mathias

Remerciements à Mimo (POP&ROY).

INVESTIGATIONS AU SALON « MAN » PARIS

LaNicheDuRenard est allé roder ces derniers jours dans les majeurs salons mode parisiens qui ont eût lieu en parallèle de la Fashion Week SS/2013. Objectif de l’opération : vous dénicher les dernières tendances, les nouvelles marques, ainsi que quelques nouveautés avec comme ligne directrice de rester le plus pointu possible. Conserver l’état d’esprit qui nous est cher, pour privilégier les créateurs qui eux même se donnent comme objectif la bonne confection des vêtements, choix de belles matières, identité forte et amour de la création.

Nous ferons un article différent sur chaque salon (CAPSULE, MAN, TRANOÏ, WHO’S NEXT). Et pour commencer, nous avons choisi le salon coup de cœur de LNDR pour cette saison ; MAN ! Le plus intéressant selon nous, et le plus confidentiel, avec une marge de manœuvre photographique limitée sur la plupart des stands. Normal cela dit, puisqu’il s’agit de collections qui ne seront sur le marché qu’à partir de l’année prochaine.

Au niveau des imprimés, les influences marines sont toujours présentes chez le duo portugais composé par Andre Bastos Teixera et José Miguel Abreu, connu sous le nom LAPAZ. Ainsi que chez les français de MONT SAINT MICHEL. Tandis que le jacquard, dont on sentait l’essoufflement cette saison, ne sera définitivement plus de la partie l’an prochain.

Chez VANISHING ELEPHANT, nous retrouvons comme chaque saison de superbes chemises aux imprimés très esthétiques. Les desert boots en cuir seront encore présentes la saison prochaine, mais avec un traitement coloré dégradé sur le devant du pied, pour plus d’originalité. Des brogues bicolores, simples, fines et élégantes sont aussi du décors.

Chez P.A.M., l’esprit streetwear est très présent avec des vestes et chemises tie dye, des motifs pop art avec des bouteilles de cola et autres extravagances stylistiques qui pourraient faire penser à un vieux clip de Benny B.

Une collaboration inattendue se prépare entre les français de W.1910 (dont nous parlions déjà ici) et DC shoes. Collection que nous vous dévoilerons prochainement sur LaNicheDuRenard.

Belle découverte de pulls en maille et en lin par un Belge qui fait fabriquer en Écosse sous le nom de HOWLIN BY MORISSON. Créée en 2009 comme nouveau label de MORISSON (since 1981).

Côté accessoires, l’attention était portée sur les sacs fabriqués par l’espagnol Gonzalo Fonseca de chez STEVE MONO et on a pu aussi découvrir les petites pieces de maroquinerie de chez COLTESSE, nouveau domaine de prédilection de la marque qui a démarré sa ligne avec des tee-shirts et des chemises.