COUP DE FLASH PAR SNEAKER FREAKER POUR LE COQ SPORTIF

SNEAKER FREAKER x LE COQ SPORTIF

Pour aborder la saison estivale avec sérénité, SNEAKER FREAKER reprend en main le modèle rétro FLASH de chez LE COQ SPORTIF pour une collaboration franco-australienne qui semble dotée de tout les bienfaits d’une boisson rafraîchissante !

SNEAKER FREAKER x LE COQ SPORTIF

Spécialisé dans l’univers de la pompe de sport, le webzine australien indépendant est un grand habitué des collaborations.  A son palmarès on dénombre de nombreux modèles inédits réalisés avec New balance , Reebook, Puma  où encore le très américain Saucony. Le magazine trouve ici l’occasion de travailler sur un modèle rétro à l’authenticité intacte et la marque française de s’offrir une version aux couleurs estivales de leur running fétiche.

SNEAKER FREAKER x LE COQ SPORTIF

Issue du catalogue des années 90’s, la Flash x Sneaker Freaker se pare ici d’un mélange harmonieux de bleu dragée, bleu ciel, rose fluo vielli et d’un jaune banane pétant.

SNEAKER FREAKER x LE COQ SPORTIF

Comme bien souvent, modèle d’exception va de paire avec une distribution exclusive. Les marseillais pourrons se diriger vers COREZONE , une adresse que LaNicheDuRenard connait bien!

Publicités

L’ESPRIT CYCLISTE RÉTRO, PAR L’ATELIER PARIS TOKYO

Voila une marque toute jeune, toute française comme on les aime à LaNicheDuRenard ! Créé l’année dernière, L’ATELIER PARIS TOKYO est à la fois une marque de textile, de personnalisation de vélos et aussi de création d’accessoires « confectionnés en France ».

Issu de la rencontre entre Florian Ibanez et Gilles Dondaine, le projet qui en découle est le fruit de leur complémentarité : le premier apportant  son expérience dans le milieu du cyclisme, le second gérant les aspects textile et artistiques. Les deux créateurs partagent la même passion pour la nature et l’univers urbain, ce qui se reflète dans leurs objets marqués par l’aspect citadin mais utilisable en milieu outdoor, le tout teinté d’une subtile touche rétro. Les influences sont à rechercher du coté du classicisme parisien, de l’attrait pour les activités en altitude et de l’adoration du Japon (d’où le lien avec le nom donné à leur ligne).

Quant le désir d’espace et d’évasion inhérent à la pratique du deux roues fusionne avec l’esprit citadin, on obtient une première collection Automne/Hiver 2012-13 qui met en avant des basiques aux couleurs sages exploitant la palette des marrons/beige et du bleu. Les visuels mettent à l’honneur l’imagerie artisanale d’époque que l’on croirait surgit, du temps où Raymond Poulidor enchainait les victoires cyclistes.

Débordant au delà des limites du strict vêtement, les deux compères tentent une échappée vers des objets tels que des vélos fixies techniques arborant un look d’antan, où encore par la réalisation d’un carnet de notes en collaboration avec la marque CALEPINO (dont nous parlions déjà ici) et de marques-pages en cuir.

Chez LaNicheDuRenard, nous pensons fermement que ces touches à tout de l’ATELIER ont de grandes chances de se placer en tête du peloton lors des prochaines saisons.

DEUS EX MACHINA, POUR ACTIVITÉS POST MODERNES

Grande plongée dans l’univers du deux roues avec DEUS EX MACHINA. Originaire de Sydney, la marque fait son entrée dans l’hexagone cet été avec une collection qui nous immerge dans l’univers bikers.

À la base customisateur de motos sportives, le label développe depuis deux années une ligne de vêtements dans le pure esprit freeride. À la lecture du look-book, on ne peux s’empêcher de repenser à la marque française W. 1910 (dont nous parlions dans un précédent article).


L’iconographie mise en avant est celle des courses de motos sur terrains accidentés, avec des visuels faisant la part belle aux trainées de poussières, traces de pneus, dérapages sur la terre avec amortisseurs bien huilés et casques de cross sur la tête.

La marque australienne propose une ligne qui se situe idéalement bien entre matériel de conduite et vêtement de tous les jours. Les teintes pâles et monochromes donnent le ton de la collection où les tee-shirt à la typographie rétro jouxtent les shorts courts simples ou avec motifs.

LaNicheDuRenard aime le coté brut de la marque australienne. De quoi largement contribuer à constituer un style qui transpire la testostérone !

ROBINSON LES BAINS OU LA VIE SAUVAGE …

Douces joies que d’animer un blog : Voilà maintenant 5 mois que nous avons créé LNDR, et nous commençons à recevoir de petites attentions de la part de certaines marques.

Aujourd’hui c’est Robinson Les Bains qui nous offre de découvrir l’une de ses pièces haut de gamme, réservée aux activités aquatiques : un slip de bain ! Nous ne vous mentirons pas, nous ne connaissions pas la marque. Mais c’est un vrai coup de cœur tant le style et la qualité semblent êtres les règles d’or de cette maison !

Alors qui est derrière Robinson Les Bains ?

Nous découvrons le CV du créateur de la marque, Christophe Vérot ; plus de dix ans dans la mode au service de maisons telles qu’ HERMES, VICTOR & ROLF, DIOR HOMME et PIERRE HARDY. (rien que ça !)

Pour la petite histoire, Christophe Vérot est joueur de water polo et grand voyageur, et ne trouve pas de maillot à son goût qu’il puisse porter en toutes circonstances. Le choix y est trop limité. C’est alors qu’il décide de créer une première collection inspirée des uniformes sportifs universitaires américains des années 50 et 60. La tradition veut que ces universitaires, une fois leur diplôme en poche, partent découvrir le monde … et c’est dans cet esprit que les collections sont imaginées : l’idée étant de porter les vêtements même en hiver, au sport et après l’effort.

Pour ce qui est de notre petit cadeau, voici ce slip de bain que nous découvrons, soigneusement emballé dans du papier de soie, à l’intérieur d’un carton estampillé du logo de la marque … Nous vous laissons le découvrir en photos :

Il semblerait que les idées révolutionnaires qu’affiche Le Slip Français depuis quelques temps portent leurs fruits. Et nous ne serions pas étonnés de voir sur les plages, cet été, un grand retour du slip : mettant ainsi à l’honneur votre silhouette en optimisant un bronzage sans marques, à l’opposé de l’esprit skateboard des shorts de surf trop longs.

Nous retrouvons l’esprit French Riviera un peu rétro, retour d’une élégance sur sable doré, et qui prendra plus de sens encore, en bord de piscine ou sur un bateau si vous en avez l’opportunité.

Le soucis du détail est vraiment maitrisé. Allant jusqu’aux bouts métalliques des cordons de serrages ; semblables à des pièces de cuivre.

Pour les sceptiques, un large choix de maillots shorts aux coupes très étudiées, est également proposé sur le webstore de la marque.