SHOOTING LNDR #2 : MARSEILLE

LNDR SHOOTING MARSEILLE

C’est par une fin d’après-midi fraiche mais ensoleillée au pied de la Major, a deux encablures du Port Autonome de Marseille, que LaNicheDuRenard a orienté son réflecteur pour réaliser ce deuxième shooting. Dans la lancée de l’événement culturel national Marseille-Provence 2013, notre équipe s’est immiscé sur le terrain de jeux phocéen, entre contraste des genres, tradition artistique, richesse urbaine et fascination pour le large. Une sélection de pièces éclairées prises dans les collections printemps/été 2013 qui rejoindront les shops sous peu (si ce n’est déjà fait), mélange hétéroclite entre labels établis et toutes nouvelles marques.

LNDR_Shooting-janv13

LNDR_Shooting-janv13-cJKB3mHeI,SD3usORwSdphf6RVt_C_E2XAOs7E0MKP116SkJFz1Kg

Manteau bicolore à capuche LE COQ SPORTIF

LNDR_Shooting-janv13

LNDR_Shooting-janv13

Chino beige TED BAKER

LNDR_Shooting-janv13

Chaussures noires ASOS

LNDR_Shooting-janv13

Chemise bleue, imprimé feuilles LEE 101

LNDR_Shooting-janv13

Sweat bleu marine col rond découpage triangle LEE 101

LNDR_Shooting-janv13

LNDR_Shooting-janv13

Pull en maille bleu coudière marrons MISTER MARCEL

LNDR_Shooting-janv13

Chemise noire motif jungle SAINT PAUL

Stylisme : LaNicheDuRenard / Photographie : Nicolas Sautel / Model: Mathias

Remerciements à Mimo (POP&ROY).

Publicités

MAMAMA, LA TOUCHE COLORÉE POUR ÉGAYER CETTE NOUVELLE ANNÉE


MAMAMA

Pour démarrer la nouvelle année de la bonne patte, LaNicheDuRenard vous  présente un jeune label « designed in FRANCE« , tout fraichement lancé il y a quelques semaines aux yeux du public parisien chez Sergeant Paper. C’est sous le blase trisyllabique de MAMAMA que les trois initiateurs de ce projet ont décidé de se réunir. Issus de divers backgrounds (école de commerce, ingénieur…) assez distants de l’univers du textile, Reynald Feracci, Charles Deroyan et Jean Rablablan se mettent à imaginer une ligne de vêtements conçue en collaboration avec des artistes majeurs de la scène des arts graphiques.

C’est en puisant chacun dans leurs connaissances respectives que vient leur force et leur imagination : pas de hasard si le nom de cette ligne inaugurale, Doubt Is The Father of Invention, est une citation du fameux savant et astro-mathématicien italien du XVIIème siècle Galilée. Il suffit de jeter un coup d’œil à l’arrière plan de leur visuel logo parcouru de croquis et autres annotations scientifiques pour vous en convaincre.

Gradient Sweatshirt (Violet)

Gradient Sweatshirt (Violet)

60's Psychedelic

60’s Psychedelic

Cette première collection est dominée par une série de hauts très hauts en couleurs ! Le tee-shirt devient le support de base sur lequel illustrateurs, photographes, graffeurs ou encore tatoueurs peuvent y exprimer leur créativité et leur originalité, tout en respectant leur styles et univers propres. Concernant les visuels, MAMAMA s’est attaché les services des Français KOA et SAOTOU ainsi que du Thaïlandais RUKKIT.

RUKKIT (orange-purple)

RUKKIT (orange-purple)

SAOTOU

SAOTOU

KOA (Clay)

KOA (Clay)

Il faut souligner un travail très intéressant et surtout audacieux au niveau du choix des teintes et de la technique de décoloration / Tye -dye.

Néanmoins, le trio ne se cantonne pas au seul support classique et ose s’attaquer à d’autres pièces plus nobles du vestiaire masculin. La pièce la plus représentative est certainement le pantalon brodé Jardin français inspiré des tissus floraux du 19ème.

Pantalon Jardin Français

Pantalon Jardin Français

Sac Jardin Français

Sac Jardin Français

A noter aussi le très réussi costume estival beige en édition limitée avec doublure en soie réalisé par l’artiste britannique STEVIE GEE. LaNicheDuRenard le conseille vivement pour se mettre dans l’ambiance « british riviera » sublimée par le clip the Bay de Metronomy.

Veste MAMAMA

Et pour finir la présentation, MAMAMA est une marque de vêtements inventive qui a le mérite d’afficher des tarifs honnêtes (30€ pour un tee-shirt, directement en vente en ligne sur le e-shop  de la marque).

MAISON MARTIN MARGIELA X H&M

Le top départ de l’habituelle et très attendue collaboration hivernale du géant suédois H&M avec une griffe de haute couture sera donné ce jeudi 15 novembre. C’est donc MAISON MARTIN MARGIELA qui proposera sa vision démocratique de la haute couture, pour le plus grand plaisir des courageux modeux qui se seront frayé un chemin dans les interminables files d’attentes des boutiques sélectionnées. Voici le lookbook qui fut dévoilé à la mi-octobre, mais qu’il nous semble plus opportun de vous montrer à quelques jours du terme (!)

On notera une créativité sans pareil sur des looks ultra fun, notamment grâce à ce mannequin stylé à la Breakbot qui ferait presque de l’ombre à Lana Del Rey qui trône sur les arrêts de bus pour H&M depuis quelques temps …

Les pièces, bien qu’audacieuses, restent pour la plupart très classes et idéalement coupées, à l’image des blazers et des manteaux. Les subtils jeux de trompe-l’oeil, superposition de matières et asymétrie assumée qui firent le succès de la marque sont désormais à la portée de votre dressing !

LE JEU DE MAIN CHINOIS PAR TRIPLE-MAJOR

Le concept store basé à Pékin TRIPLE-MAJOR vient de lancer une toute nouvelle collection de vêtements intitulée «Hand Shadow». LaNicheDuRenard les a approchés la semaine dernière, lors de leur visite française à l’occasion du salon Capsule, et à entamé le dialogue … en langage des signes ?

Le concept semble simple : utiliser le vêtement comme support de projection pour ombres chinoises en se basant sur le caractère universel de ce langage. Cette tradition populaire chinoise héritée depuis des siècles est revisitée à la sauce arty-pékinoise dans le prolongement des « Hand Signs » si chers aux rappeurs outre-Atlantique.

A chaque position des doigts correspond une forme animale et permet de représenter quasiment toute la basse-court : lapins, cochons, chiens … même notre emblématique Renard n’y échappe pas !

Les motifs sont repris en un exemplaire unique sur la pièce ou intégrés en plus petite taille au sein de l’imprimé mosaïque.

Autre point fort, les créateurs chinois jouent avec l’aspect réversible des tissus utilisés. Chaque face contient un imprimé avec soit le geste des mains, soit son ombre. Le jeu de transparence fonctionne à merveille au point de ne plus distinguer l’un de l’autre suivant de quel coté est porté le vêtement.

La collection qui regroupe t-shirts, chemises, pantalons et sacs pour les deux sexes est exclusivement en noir et blanc. Les coupes sont plutôt amples mais bien ajustées, influences incontournables de l’esprit asiatique artisanal.

La ligne est en vente sur FARFETCH et le shop Triple-Major.

NORSE PROJECTS : FALL WINTER 2012 / 13

Pour notre plus grand plaisir NORSE PROJECTS  dévoile pour la saison hivernale 2012 un très bon lookbook, photographié par Jonas Bie dans le studio The Lab à Copenhague. La marque Danoise, qui fait du streetwear sont fer de lance depuis sa création en 2009 propose une nouvelle collection plus mature, alliant le chic au street. Tout en gardant son identité stylistique.

Chez NORSE, on porte le costume en laine idéalement coupé ; blazer cintré, et pantalon droit légèrement slimé. Couplé à la nouvelle veste Lindisfarne 2 et à la casquette, pièce emblématique de la marque ; la Vintage Wool Cap, en laine bien sûr, pour garder la tête au chaud en toutes circonstances (!)

La veste Elka Jacket sera encore là cette saison pour vous protéger des averses, déclinée en plusieurs coloris, flashy ou discrets. L’esprit jogging et running années 90 reste très présent dans le lookbook.

Nous sommes assez fans du BOB bien taillé, et aux motifs toujours très réussis chez NORSE, que ce soit sur les chemises, sur les casquettes, ou bien les bobs.

Pour les chaussures, on prendra quand même soin d’éviter tout usage malencontreux de BIRKENSTOCK. (question de principe) LaNicheDuRenard vous remercie par avance …

Les basiques colorés sont également de la partie, et la doudoune sans manches qui fit fureur l’an dernier s’impose encore comme une valeur sure, par exemple si vous adoptez un look de chasseur.

La classe en jogging c’est possible ! Grâce à un manteau caban marine et des mocassins à semelles en crêpe de chez YUKETEN.

Grosse tendance et gros retour du col roulé cette année. Pensez y !

L’esprit bucheron américain fera toujours partie des tendances cette saison. Chez LNDR, on commence gentiment à s’en lasser …

Le look classique NORSE PROJECTS selon nous : casquette Flat Wool Cap en laine, veste Nunk 2, pull Birnir multicolor, chemise Anton Corduroy, chino Arnkell Light. Footwear : Diemme.

Ça fonctionne toujours aussi bien ! 

On ne vous forcera pas non plus à porter ce pantalon. Le modèle n’y a semble t’il pas survécu…. Bonne journée !

ALLSAINTS OU L’ESPRIT ROCK PAR EXCELLENCE

Fondée en 1994 en plein cœur de Spitafields à Londres, La marque ALLSAINTS se fait connaître avec une collection masculine aux allures chic et rock, fortement influencée par la scène rock des 60’s aux 80’s. Les premières collaborations de la marque avec des groupes tels que U2, Stereophonics, Kelis et The kings Of Leon montrent l’intérêt d’Allsaints pour l’univers musical. Plus tard, ce sera The Kooks, Pete Doherty et Agynesss Deyn (pour ne citer qu’eux) qui deviendront les portes étendards (plus ou moins informels) de la marque au logo de crane de bélier.

La marque lance en 1998 sa première collection femme, et s’installe la même année dans sa première boutique parisienne.

Coté style, on oublie les couleurs vives et on se focalise sur les tons naturels, salis, déstructurés. Les gris, marrons, beiges, noirs et blancs constituent leur charte chromatique depuis toujours.

Les lookbooks mettent en valeur et inspirent l’homme branché, adepte d’un style non conventionnel et affirmé.

On remplacera les sandales par des chaussures montantes de type Clarks que l’on portera sans chaussettes. (Comprenez : avec des socquettes qui ne se voient pas)

Comme toujours chez Allsaints les vêtements dans le plus pur esprit rock, se portent prêt du corps.

Pour l’été 2012, la marque laisse de coté les têtes de mort et s’offre un peu de fraicheur avec des motifs floraux et couleurs pastels, tout en conservant son identité grâce au coté usé et vintage. (On adore vraiment) !

Un beau choix de débardeurs, qui reviendront en force cet été en version oversize, est également présente sur le site. (À ne surtout pas prendre moulant si vous ne voulez pas ressembler à un culturiste narcissique) Les tenues sont simples et semblent aller à tout le monde. Tendances mais intemporelles ; comme si elles avaient traversé les époques et aspiraient à une nouvelle vie …

Parlez de Allsaints sans une parenthèse sur leurs tee-shirts graphiques serait indécent. Les références indiennes, morbides voire sataniques, sans oublier un certain bestiaire d’animaux de mauvaise augure ne manquent pas de confirmer la place de la marque dans l’univers pop-rock vintage un brin trashisé.

En voici une petite sélection.

Le rapport qualité/prix est très cohérent, pas forcément donné mais justifié par les belles matières et un soucis de confection et de qualité sans précédent : Vous compterez environs 40€ pour un tee-shirt graphique, 90€ pour une chemise ou pour un jean.

A noter les très régulières promotions proposées sur le site qui vous permettrons de chopper des pièces jusqu’à -50%. Inscrivez vous à leur newsletter pour en être informés!