RAF SIMONS X FRED PERRY SS13

RAPH SIMONS  collabore une fois de plus avec la firme anglaise FRED PERRY sur une collection de polos, pulls et vestes bombers, plus racés les uns que les autres. Les motifs sont à l’honneur pour ce crossing qui s’annonce très réussi, et qui justifie une fois de plus l’intérêt d’avoir quelques pièces FRED PERRY dans son vestiaire. La collection sera disponible à partir du 22 février 2012 sur les sites et dans les boutiques Raf Simons & Fred Perry.

RSxFP_SS13_LOOKB_01 RSxFP_SS13_LOOKB_02

RSxFP_SS13_LOOKB_05 RSxFP_SS13_LOOKB_06
RSxFP_SS13_LOOKB_08 RSxFP_SS13_LOOKB_09
RSxFP_SS13_LOOKB_11
RSxFP_SS13_LOOKB_13 RSxFP_SS13_LOOKB_14
RSxFP_SS13_LOOKB_16

Publicités

DRAKE’S LONDON X FRED PERRY : BLACK CANVAS

Quand la très institutionnelle maison anglaise DRAKE’S LONDON s’associe à une autre marque du Royaume d’autant plus populaire mais avec une cible foncièrement plus jeune telle que FRED PERRY pour une collection capsule, on pourrait s’attendre au meilleur comme au pire. Et c’est le meilleur qui nous est proposé pour cette nouvelle ligne FW2012 avec comme fil conducteur la toile, naturellement appelée « Blank Canvas ».

Les classiques de chez Fred Perry tels que les polos, chemises et bombers sont classieusement agrémentés de détails sophistiqués, propres au savoir faire « hand made » de la sérieuse maison Drake’s London.

Le motif cachemire, très peu utilisé dans le prêt à porter au cours des dernières décennies mais incontournable revival des années 70, revient parsemé sur une trame de petits pois blancs, créant ainsi un motif graphique et maitrisé qui se décline en full print sur le premier polo ou en détails plus discrets sur les autres pièces. (on adore)

Des motifs hexagonaux toujours très « années 70 » dans les teintes jaunes et rouges sont quand à eux utilisés avec plus de parcimonie, rehaussant discrètement certaines pièces d’une pointe colorée.

Avec Fred Perry on surfe forcément sur la tendance skin/mauvais garçon, toujours en vogue cette saison, et on ne saurait d’ailleurs que trop vous conseiller de boutonner vos cols jusqu’en haut pour équilibrer votre look. Sinon les petits pois c’est simple, c’est cool, et ça marche …

La fameuse poche imprimée: nous en avons vraiment trop vu cet été sur de nombreuses marques de tee-shirts; vous faites selon vos envies, mais nous on laisse de coté …

Un foulard soyeux avec le fameux motif cachemire sur pois blancs… pour une touche très chic donc.

Pour compléter cette ligne frisant l’excellence, nous découvrons ce superbe modèle de brogues, bi-matière cuir/tissu à semelle en crêpe, qui s’immisce totalement dans l’esprit arty de cette hiver. Deux versions colorées pour deux styles opposés : La version noire fera l’affaire pour un look plus rock alors que la marron s’accordera à merveille sur un look de dandy streetwear. On aime vraiment les 2, mais on préfere le rock donc… on dit noir (!)

La collection, capsule mais accessible, est shoppable directement sur le site Fred Perry : ICI

LAVENHAM X KENZO : LA COLLAB MATELASSÉE ET RÉVERSIBLE

KENZO a le chic de savoir toujours bien s’entourer pour ses collaborations. Après avoir connu cet été un grand succès grâce aux paires de basket VANS Era avec l’imprimé Kenzo décliné en plusieurs teintes colorées à souhait, la marque fait le choix du fabriquant anglais historique de vêtements pour activités en plein air : LAVENHAM.  Le résultat qui en découle est une veste matelassée classique à laquelle est injectée une touche de modernité avec l’introduction du motif Paisley.

Entièrement réversible (une signature Kenzo),  elle peut être portée avec les motifs visibles ou masqués. Si la première face est d’un vert olive uni classique, l’autre face, avec sa teinte bordeaux et son imprimé jaunâtre quadrillant toute la surface, parait plus audacieuse.

Pour info, la marque française, dont le fondateur Kenzo Takada a quitté la société en 1993, a été revigorée par le duo de newyorkais Humberto Leon et Carol Lim (Les deux fondateurs du label OPENING CEREMONY) qui a conçu cette veste en s’inspirant du style des années 70’s et 80’s qui ont fait le nom de Kenzo dans le milieu de la mode.

LONDON UNCOVER X YMC, LA COLLAB DILUVIENNE

Pour préparer l’arrivée prochaine de la saison automnale, LaNicheDuRenard est allé dénicher un accessoire qui nous avait déjà fait une forte impression lors du salon CAPSULE (nous en parlions ici), à savoir le parapluie Navajo, fruit de la première collaboration entre LONDON UNCOVER et YMC (You Must Create).

Une association inattendue mais pas si incongrue que ça. En effet ces deux marques britanniques pure souche qui connaissent un beau succès depuis quelques saisons, sont en bonne posture pour s’exporter à l’international. Ce parapluie est un bon exemple de comment deux marques peuvent combiner leurs univers respectifs (la qualité de l’objet fini pour L.U. et l’imprimé tendance pour YMC) pour réaliser un objet à la pointe.

La vague indienne, que dis-je, le tsunami qui va nous envahir cet hiver impose l’utilisation du principe de précaution quand il s’agit du port de motifs navajos. Mais cette collab a su remarquablement bien éviter le piège : Difficile de savoir si c’est le jeu de couleurs (dans des tons très automne de la palette des oranges), le motif ou leur combinaison mais le résultat est empreint d’une saisissante fraîcheur apte à égayer les jours de pluie.

Deux versions du parapluie sont disponibles avec, pour le « chap » distingué une impression uniquement sur la face interne et, pour le « east ender »  alternatif,  l’impression sur la surface intérieure et extérieure.

Chaque cadre possède le manche et la poignée en bois d’érable ainsi qu’une étiquette logo en bois, spécialement réalisée pour la collaboration.

ATTENTION À PICKPOCKET!

Simple conjoncture climatique ? Ou véritable support de choix de la part des jeunes marques qui veulent se lancer ? Ces derniers temps, les articles de LaNicheDuRenard sont nombreux à être orientés sur la mise en avant d’une pièce omniprésente dans la garde robe masculine :  Le tee-shirt. Et si une tendance se démarque au niveau des hauts pour cet été, c’est bien la présence de la poche au niveau de la poitrine. Ça tombe bien car elle constitue la pièce maitresse du concept et de la marque PICKPOCKET.

Créée en 2011, la marque prend ses racines dans le domaine du textile auquel elle va adjoindre une touche graphique et un concept de base simple et efficace : utiliser des classiques parmi les basiques (le t-shirt en coton, le sweatshirt, la chemise oxford) en les revisitant grâce à l’ajout d’une poche plaquée sur le cœur. C’est dans le choix du motif de l’imprimé du tissu que réside tout l’intérêt de la chose, offrant ainsi une grande variété de déclinaisons possibles.

On se rappelle avoir déjà vu l’idée mais dans une approche différente chez les Londoniens de PRINTS OF PCKHM. Ici la poche est passe-partout et se retrouve aussi bien sur des chemises, des costumes ; et elle peut être plaquée, cousue, fendue, zippée, cavalière

Basée à Paris, la marque s’efforce de répondre à certaines exigences telles qu’une fabrication française à la main, avec une attention toute particulière aux détails et à la qualité (coutures, grammage, coupes). À cela s’ajoute une recherche continue de nouveaux motifs et de nouvelles techniques.

LaNicheDuRenard aime le fait que chacun ai la possibilité de réaliser sa propre combinaison (poche/couleur/base), de quoi mettre votre tee-shirt en parfait accord avec le reste de votre tenue !

LES MOTIFS FUN DE PRINTS OF PCKHM (COUP DE COEUR LNDR)

Ce sont deux créateurs graphiques, Joe Carpenter et Will Ellison, qui sont à l’origine de PRINTS OF PCKHM. Nés dans le sud de Londres en 2011, ces nouveaux venus se sont mis en tête de produire des séries limitées de haute qualité sur la base de vêtements intemporels.

Comment définir le concept PRINTS of PCKHM? Une combinaison de design, d’efficacité, de confort et l’assurance d’un style moderne avec une touche certaine d’excentricité. Leur méthode de travail se veut détendue mais propre, indispensable de nos jours pour une marque veut faire ses preuves sur la scène de la mode. Niveau fabrication, on peut compter sur des gars qui connaissent leur métier et vont utiliser les meilleurs matériaux de qualité, pour produire le tout dans leur studio à la main.

Le coup de cœur de LaNicheDuRenard (et ils sont rares !) va aux tee-shirts « original pocket ». L’accent est mis sur la poche poitrine aux détails sauvages qui contraste avec la couleur neutre de fond.

Les motifs font référence à l’esprit tribal, africain, liberty, occitan, et même à l’âge des dinosaures. Bref, la touche de fun typique du style que l’on retrouve en se baladant dans les rues de Peckham.

Autre point fort et non négligeable : un prix très raisonnable de £ 25.00 (environ 30 euros). À ce tarif pas de raison de se priver…

La collection printemps/été contient aussi des étuis pour iPhones et iPads reprenant les imprimés typiques de la marque.