SOUVENIR PERDU DE LA CITÉ PHOCÉENNE

Souvenir Perdu A/H 13-14Quel véritable plaisir que de parler dans nos colonnes d’une jeune marque marseillaise (chose rare) et surtout inspirée (ce qui l’est encore plus !) .

SOUVENIR PERDU est né de l’association de trois jeunes provençaux d’une vingtaine d’années qui traduisent leur passion pour la culture urbaine dans une série de vêtements aux formes basiques mais aux couleurs chaudes.

Souvenir Perdu A/H 13-14 Souvenir Perdu A/H 13-14

Forts d’un premier essai orienté autour de l’univers de la musique old-school ; Ils abordent pour cette collection automne/hiver 13-14 la thématique de la « Nouvelle Vague« .

Composée de quatre t-shirts, deux sweats et deux bonnets ; la ligne s’inspire allègrement d’un goût prononcé pour le cinéma, ainsi que pour ce mouvement des années 1950.

Souvenir Perdu A/H 13-14

Souvenir Perdu A/H 13-14Souvenir Perdu A/H 13-14

Jeunesse et avant-gardisme sont les maîtres-mots que les réalisateurs de l’époque appliquaient à la production, au tournage et la fabrication des films, s’opposant dans leur démarche aux traditions. Et c’est cet état d’esprit que les créateurs veulent saisir via l’identité graphique de Souvenir Perdu.
La démarche est poussé jusque dans la qualité des matières avec des produits qui sont savamment confectionnés et fabriqués en France.


Souvenir Perdu A/H 13-14

Ces jeunes veulent « laisser une empreinte » et c’est exactement ce que nous leur souhaitons!
En bonus, la vidéo de leur premier lookbook, pour une plongée dans l’ambiance lumineuse de la garrigue.

Publicités

BROWNIE AND BLONDIE INVESTIT LA GALERIE CHARLOT

brownie-blondie-aw-13-14Durant 3 jours, la marque BROWNIE AND BLONDIE (B&B) s’installe à la  Galerie CHARLOT pour l’étape parisienne de sa tournée POP.UP européenne. Alors que les liens entre mode et art contemporain ne cessent de se multiplier (les galeristes font actuellement leur « show » sous la nef du grand Palais à l’occasion de la FIAC) les créateurs de mode n’hésitent pas à investir les lieux d’art.

brownie-blondie-aw-13-14Fondée il y a deux ans, B&B est le projet personnel de Fabrice Couturier, actif dans le milieu depuis plus de vingt ans. Ce créatif, vivant entre Paris et Berlin, puise l’énergie des deux villes pour en ressortir une ligne urbaine qui étonne par sa modernité.

brownie-blondie-aw-13-14brownie-blondie-aw-13-14

La collection automnale, empreinte d’une grande technicité liée à la maturité créative, est fondée sur le développement d’une matière distinctive à double face : coton sur la peau et piqué technique sur l’extérieur. Le vestiaire est unisexe et laisse donc place à des coupes à la fois amples et fonctionnelles. Le travail s’articule autour de la recherche de formes et de volumes, ainsi qu’à une étude dans le choix les coloris.

brownie-blondie-aw-13-14 brownie-blondie-aw-13-14

La boutique ouvrira ses portes le mardi 29 oct. à 14h et les fermera Jeudi 31 oct. à 23h.

Et point crucial : la performance sera ouverte 24 heures sur 24, beau pied de nez au débat actuel sur l’interdiction d’ouverture dominicale des magasins…

SUPREME X CLARKS SS13

SUPREME collabore une nouvelle fois avec CLARKS, et crée un modèle exclusif de Desert Boots à motif cartographique qui viendra à coup sûr titiller le globe-trotter qui sommeille en vous ! La paire, en suède de haute qualité,  est déclinée en 3 coloris. LaNicheDurenard opte sans détours pour la couleur verte… ou rouge (!)

Supreme-x-Clarks-Map-Suede-Desert-Boot-02

Pour apprécier les beaux jours comme il se doit, on ne saurait que trop vous conseiller un style plus « lâché » pour ce type de chaussures (à injuste connotation hivernale) : Short et débardeur large conviendront parfaitement.


Supreme-x-Clarks-Map-Suede-Desert-Boot-03 Supreme-x-Clarks-Map-Suede-Desert-Boot-04 Supreme-x-Clarks-Map-Suede-Desert-Boot-05 Supreme-x-Clarks-Map-Suede-Desert-Boot-06 Les paires seront disponible à partir du 9 mai sur l’E-store SUPREME, dans les boutiques US et Londoniennes puis, le 11 au Japon.

SHOOTING STUDIO : LNDR VOIT ROUGE MODS

LaNicheDuRenard déroule son fond rouge pour vous concocter ce shooting avec un look d’inspiration britannique, dans la lignée du mouvement Mod.

Notre modèle porte une parka BARBOUR Bedale olive avec son col en velour marron, une paire de loafers SEBAGO couleur cherry red, et un pull COMMUNE DE PARIS. Un jean bien ajusté aux chevilles viendra compléter cette tenue, et nous prendrons soin de faire des revers en bonne et due forme.
Il ne vous reste désormais plus qu’à enfourcher votre vieille Primavera (!)

_DSC5649-copie

_DSC5650-copie

_DSC5653-copie

Modèle : Olivier Cumics

Crédits photos : © Nicolas Sautel

Shopping : Agence POP & ROY

MAMAMA, LA TOUCHE COLORÉE POUR ÉGAYER CETTE NOUVELLE ANNÉE


MAMAMA

Pour démarrer la nouvelle année de la bonne patte, LaNicheDuRenard vous  présente un jeune label « designed in FRANCE« , tout fraichement lancé il y a quelques semaines aux yeux du public parisien chez Sergeant Paper. C’est sous le blase trisyllabique de MAMAMA que les trois initiateurs de ce projet ont décidé de se réunir. Issus de divers backgrounds (école de commerce, ingénieur…) assez distants de l’univers du textile, Reynald Feracci, Charles Deroyan et Jean Rablablan se mettent à imaginer une ligne de vêtements conçue en collaboration avec des artistes majeurs de la scène des arts graphiques.

C’est en puisant chacun dans leurs connaissances respectives que vient leur force et leur imagination : pas de hasard si le nom de cette ligne inaugurale, Doubt Is The Father of Invention, est une citation du fameux savant et astro-mathématicien italien du XVIIème siècle Galilée. Il suffit de jeter un coup d’œil à l’arrière plan de leur visuel logo parcouru de croquis et autres annotations scientifiques pour vous en convaincre.

Gradient Sweatshirt (Violet)

Gradient Sweatshirt (Violet)

60's Psychedelic

60’s Psychedelic

Cette première collection est dominée par une série de hauts très hauts en couleurs ! Le tee-shirt devient le support de base sur lequel illustrateurs, photographes, graffeurs ou encore tatoueurs peuvent y exprimer leur créativité et leur originalité, tout en respectant leur styles et univers propres. Concernant les visuels, MAMAMA s’est attaché les services des Français KOA et SAOTOU ainsi que du Thaïlandais RUKKIT.

RUKKIT (orange-purple)

RUKKIT (orange-purple)

SAOTOU

SAOTOU

KOA (Clay)

KOA (Clay)

Il faut souligner un travail très intéressant et surtout audacieux au niveau du choix des teintes et de la technique de décoloration / Tye -dye.

Néanmoins, le trio ne se cantonne pas au seul support classique et ose s’attaquer à d’autres pièces plus nobles du vestiaire masculin. La pièce la plus représentative est certainement le pantalon brodé Jardin français inspiré des tissus floraux du 19ème.

Pantalon Jardin Français

Pantalon Jardin Français

Sac Jardin Français

Sac Jardin Français

A noter aussi le très réussi costume estival beige en édition limitée avec doublure en soie réalisé par l’artiste britannique STEVIE GEE. LaNicheDuRenard le conseille vivement pour se mettre dans l’ambiance « british riviera » sublimée par le clip the Bay de Metronomy.

Veste MAMAMA

Et pour finir la présentation, MAMAMA est une marque de vêtements inventive qui a le mérite d’afficher des tarifs honnêtes (30€ pour un tee-shirt, directement en vente en ligne sur le e-shop  de la marque).

DRAKE’S LONDON X FRED PERRY : BLACK CANVAS

Quand la très institutionnelle maison anglaise DRAKE’S LONDON s’associe à une autre marque du Royaume d’autant plus populaire mais avec une cible foncièrement plus jeune telle que FRED PERRY pour une collection capsule, on pourrait s’attendre au meilleur comme au pire. Et c’est le meilleur qui nous est proposé pour cette nouvelle ligne FW2012 avec comme fil conducteur la toile, naturellement appelée « Blank Canvas ».

Les classiques de chez Fred Perry tels que les polos, chemises et bombers sont classieusement agrémentés de détails sophistiqués, propres au savoir faire « hand made » de la sérieuse maison Drake’s London.

Le motif cachemire, très peu utilisé dans le prêt à porter au cours des dernières décennies mais incontournable revival des années 70, revient parsemé sur une trame de petits pois blancs, créant ainsi un motif graphique et maitrisé qui se décline en full print sur le premier polo ou en détails plus discrets sur les autres pièces. (on adore)

Des motifs hexagonaux toujours très « années 70 » dans les teintes jaunes et rouges sont quand à eux utilisés avec plus de parcimonie, rehaussant discrètement certaines pièces d’une pointe colorée.

Avec Fred Perry on surfe forcément sur la tendance skin/mauvais garçon, toujours en vogue cette saison, et on ne saurait d’ailleurs que trop vous conseiller de boutonner vos cols jusqu’en haut pour équilibrer votre look. Sinon les petits pois c’est simple, c’est cool, et ça marche …

La fameuse poche imprimée: nous en avons vraiment trop vu cet été sur de nombreuses marques de tee-shirts; vous faites selon vos envies, mais nous on laisse de coté …

Un foulard soyeux avec le fameux motif cachemire sur pois blancs… pour une touche très chic donc.

Pour compléter cette ligne frisant l’excellence, nous découvrons ce superbe modèle de brogues, bi-matière cuir/tissu à semelle en crêpe, qui s’immisce totalement dans l’esprit arty de cette hiver. Deux versions colorées pour deux styles opposés : La version noire fera l’affaire pour un look plus rock alors que la marron s’accordera à merveille sur un look de dandy streetwear. On aime vraiment les 2, mais on préfere le rock donc… on dit noir (!)

La collection, capsule mais accessible, est shoppable directement sur le site Fred Perry : ICI

RONNIE FIEG X DR MARTENS

Le New Yorkais RONNIE FIEG, enfant terrible de la sneackers et créateur de tendances, s’est forgé une solide réputation dans le secteur de la chaussure grâce à ses nombreuses collaborations avec de grandes marques tel Adidas, Sebago, Red Wings, Clarks, Saucony, New Balance… pour ne citer qu’elles.

Ronnie Fieg vient s’attaquer cette saison à une pointure de la chaussure londonienne qui revient en force cette année aux pieds des modeux: Dr Martens (dont nous vous parlions déjà dans ce précédent article). Deux paires sont proposées avec le motif camouflage comme fil conducteur de cette collection capsule très limitée, à savoir une paire de boots et une paire de brogues. La semelle en gomme, emblématique de la marque du docteur est bien entendu présente sur les deux modèles.

La boots Bowery, en daim camouflage mixe entre la ligne classique de la Dr Martens et celle d’une brogue montante. La semelle en gomme « Célia » se pare d’un contour orangé au niveau de la couture pour une touche plus originale, et plus Arty.

Le modèle ci dessous reste sans contexte le plus pointu des deux, et le coup de coeur de LaNicheDuRenard 

… La brogue Rivington se dote d’un nubuck bleu marine sur le coup de pied, et d’une pièce en daim camouflage qui vient englober le soulier, lui donnant ainsi une ligne des plus esthétique. On retrouve également notre chère semelle « Célia ».

Le succès énorme résultant de ces collaborations étant étroitement lié à la restriction quantitative des modèles proposés, et Dr Martens ne dérogeant pas à la règle, certaines tailles ne sont déjà plus disponibles sur le seul point de vente ICI. Il vous en coutera 200$ pour les Bowery, et $175 pour les Rivington.

POLA 9, LA FIBRE ARTY CHEZ SERGEANT PAPER

LaNicheDuRenard est allé roder il y a quelques jours chez SERGEANT PAPER pour assister au lancement de la ligne de tee-shirts du tout récent label français POLA 9. Le choix de l’art-store spécialisé dans la sérigraphie niché à deux pas de Beaubourg est des plus judicieux pour permettre de découvrir les tout premiers modèles de la collection.

Les deux créateurs de la marque, Guillaume Léchenet et Cédric Gokana cherchent à travers leur ligne, à catalyser leurs inspirations personnelles en une vision commune. Passionnés par l’image, la mode urbaine et l’innovation, c’est autour de la thématique du temps qui passe que va se développer l’essentiel de leur travail. Par ses visuels sur la science, la nature, les vielles voitures ou encore le jeu de morpion, POLA 9 se veut le témoin intemporel des moments d’émotion passé, fleuretant de très prés la mélancolie.

Le Renard vous en parlait déjà dans ses précédent articles, le tee-shirt est définitivement le support de choix pour démarrer dans l’univers de la mode, et trouve d’autant plus sa place dans la rhétorique de la marque via son intemporalité. Si le passé occupe une place importante, le futur ou plus précisément l’avenir a aussi son mot à dire avec la notion de vœux, se retrouvant paradoxalement capturé à un instant donné sur le support papier.

LaNicheDuRenard aime le tee-shirt Scientists matrix, miscellané d’images de grands génies du passé et de signes mathématiques. À porter fièrement pour assister à une conférence sur Claude Bernard au Collège de France

L’ensemble de la ligne est en display chez SERGEANT PAPER, 38 rue Quincampoix, Paris 4ème, et également sur l’e-shop de la marque.