ALLSAINTS OU L’ESPRIT ROCK PAR EXCELLENCE

Fondée en 1994 en plein cœur de Spitafields à Londres, La marque ALLSAINTS se fait connaître avec une collection masculine aux allures chic et rock, fortement influencée par la scène rock des 60’s aux 80’s. Les premières collaborations de la marque avec des groupes tels que U2, Stereophonics, Kelis et The kings Of Leon montrent l’intérêt d’Allsaints pour l’univers musical. Plus tard, ce sera The Kooks, Pete Doherty et Agynesss Deyn (pour ne citer qu’eux) qui deviendront les portes étendards (plus ou moins informels) de la marque au logo de crane de bélier.

La marque lance en 1998 sa première collection femme, et s’installe la même année dans sa première boutique parisienne.

Coté style, on oublie les couleurs vives et on se focalise sur les tons naturels, salis, déstructurés. Les gris, marrons, beiges, noirs et blancs constituent leur charte chromatique depuis toujours.

Les lookbooks mettent en valeur et inspirent l’homme branché, adepte d’un style non conventionnel et affirmé.

On remplacera les sandales par des chaussures montantes de type Clarks que l’on portera sans chaussettes. (Comprenez : avec des socquettes qui ne se voient pas)

Comme toujours chez Allsaints les vêtements dans le plus pur esprit rock, se portent prêt du corps.

Pour l’été 2012, la marque laisse de coté les têtes de mort et s’offre un peu de fraicheur avec des motifs floraux et couleurs pastels, tout en conservant son identité grâce au coté usé et vintage. (On adore vraiment) !

Un beau choix de débardeurs, qui reviendront en force cet été en version oversize, est également présente sur le site. (À ne surtout pas prendre moulant si vous ne voulez pas ressembler à un culturiste narcissique) Les tenues sont simples et semblent aller à tout le monde. Tendances mais intemporelles ; comme si elles avaient traversé les époques et aspiraient à une nouvelle vie …

Parlez de Allsaints sans une parenthèse sur leurs tee-shirts graphiques serait indécent. Les références indiennes, morbides voire sataniques, sans oublier un certain bestiaire d’animaux de mauvaise augure ne manquent pas de confirmer la place de la marque dans l’univers pop-rock vintage un brin trashisé.

En voici une petite sélection.

Le rapport qualité/prix est très cohérent, pas forcément donné mais justifié par les belles matières et un soucis de confection et de qualité sans précédent : Vous compterez environs 40€ pour un tee-shirt graphique, 90€ pour une chemise ou pour un jean.

A noter les très régulières promotions proposées sur le site qui vous permettrons de chopper des pièces jusqu’à -50%. Inscrivez vous à leur newsletter pour en être informés!

Publicités

LES MOTIFS FUN DE PRINTS OF PCKHM (COUP DE COEUR LNDR)

Ce sont deux créateurs graphiques, Joe Carpenter et Will Ellison, qui sont à l’origine de PRINTS OF PCKHM. Nés dans le sud de Londres en 2011, ces nouveaux venus se sont mis en tête de produire des séries limitées de haute qualité sur la base de vêtements intemporels.

Comment définir le concept PRINTS of PCKHM? Une combinaison de design, d’efficacité, de confort et l’assurance d’un style moderne avec une touche certaine d’excentricité. Leur méthode de travail se veut détendue mais propre, indispensable de nos jours pour une marque veut faire ses preuves sur la scène de la mode. Niveau fabrication, on peut compter sur des gars qui connaissent leur métier et vont utiliser les meilleurs matériaux de qualité, pour produire le tout dans leur studio à la main.

Le coup de cœur de LaNicheDuRenard (et ils sont rares !) va aux tee-shirts « original pocket ». L’accent est mis sur la poche poitrine aux détails sauvages qui contraste avec la couleur neutre de fond.

Les motifs font référence à l’esprit tribal, africain, liberty, occitan, et même à l’âge des dinosaures. Bref, la touche de fun typique du style que l’on retrouve en se baladant dans les rues de Peckham.

Autre point fort et non négligeable : un prix très raisonnable de £ 25.00 (environ 30 euros). À ce tarif pas de raison de se priver…

La collection printemps/été contient aussi des étuis pour iPhones et iPads reprenant les imprimés typiques de la marque.

ALLY CAPELLINO X NORSE PROJECT : UNE COLLAB QUI FAIT FROID DANS LE DOS

Chez LaNicheDuRenard, nous apprécions les collaborations entre marques ayant un réel savoir faire dans leur domaine de compétence. Le sac à dos Fjell est l’exemple parfait du type de challenge auquel les deux équipes se sont frottées.

D’un coté Norse Project, la marque danoise ultra-tendance du moment qui délivre des pièces et accessoires de qualité, empreinte de leur influence scandinave : des vêtements fonctionnels, bien coupés, et avant tout, stylés à point.

De l’autre c’est Ally Capellino, le créateur britannique traditionnel connu pour son savoir faire autour des matières telles que le coton ciré et la toile enduite huilé.

Ce n’est pas la première fois que ces deux marques font création commune ; une collaboration pour des sacs avait déjà vu le jour en 2010.

Cette fois-ci, nous nous retrouvons face à un sac à dos en nylon, qui a tout du nouveau classique instantané pour une nouvelle génération de citadins. Les sangles et la poignée en cuir apportent une touche de qualité tandis que la base en daim renforce sa structure visuelle.

Petit plus non négligeable ; on retrouve à l’intérieur une poche rembourrée avec doublure en coton à rayures permettant de maintenir en toute sécurité votre Macbook lors d’activités telles que le cyclisme urbain.

AVEC COMMUTER, LEVI’S SE FAIT L’AMI DES CYCLISTES URBAINS

Est-ce dû à la tendance actuelle du pignon fixe (fixie) qui se propage dans les grandes villes européennes ? Ou peut être au besoin de se sentir libre et de s’aérer l’esprit, tout en pratiquant une activité physique quotidienne plutôt que de s’enfermer dans les transports en communs ? Ce mois ci, LEVI’S lance une collection capsule d’un nouveau genre pour la saison Printemps-Eté 2012 :

COMMUTER. Néologisme anglais qui fait référence aux citadins se déplaçants fréquemment sur de moyennes distances pour aller à leur travail durant la semaine.

Cette ligne, conçue afin de répondre aux tracas courants des cyclistes lors de leurs deplacements, allie à la fois style et fonctionnalité. Des vêtements légers, flexibles et résistants afin d’améliorer le confort et la ventilation (crucial si vous ne voulez pas arriver transpirant à vos rendez-vous). Vous serez aussi à l’aise sous la pluie battante grâce aux propriétés déperlantes des matières.

Un des éléments clé de la collection est une version du jean 511 faite avec une matière en denim ultra extensible et avec une taille rehaussée afin de prévenir les expositions de la chair au bitume lors de la chute … le choix d’une forme fuselée a pour but d’éviter les frottements contre la chaîne du vélo.

Des bandes réfléchissantes 3M ont été ajoutées au niveau de l’ourlet intérieur pour améliorer la visibilité nocturne.

LaNicheduRenard aime particulièrement la lanière au niveau de la taille, qui permet d’y glisser un antivol en forme de U.

Dans le même esprit que lors du lancement l’an dernier aux États-Unis, la marque LEVI’S s’est associée dans le cadre de son plan marketing Europe, avec deux communautés de cyclistes: les londoniens de 5thFLOOR  et les parisiens de SURPLACE (dont nous vous invitons vivement à jeter un coup d’œil sur leur site, si la culture fixie vous intéresse !). Ils ont produit de superbes vidéos qui donnent un sensible avant-goût des déplacements urbains:

Enfourchez votre vélo, n’oubliez pas votre casque et si vous êtes dans le coin, allez faire une promenade au biCyCle Store, situé au numéro 17 du boulevard du Temple (Paris 3e). La Ligne COMMUTER y est déjà sur leurs rayons…