LE FOULARD CREATIF PAR VÉ‎LOVELO

Image Il y a deux semaines se tenait à Milan la Semaine du Design; l’occasion pour notre équipe détachée sur place de découvrir la collection de foulards VÉLOVELO présentée au Studio Officina (via Giordano Bruno 9). Cet exposition, s’amusant à jouer sur les mots (vélo en italien signifie foulard), a convié 25 designers à concevoir un foulard inspiré par l’univers du cyclisme, chacun piochant dans son domaine professionnel, sa vision et son rapport aux deux roues . Image Image Image Le panel de couleurs et de styles différents qui en résulte renvoie directement au florilège de créativité des individus qui en sont à la source, le tout mis en soie via une technique d’impression numérique sur 90×90 cm par le duo de RP Marie de Cossette (Marie de Cossette et Francesca Montà).

Designed by PAM

La mise en scène de cette expo, qui se tient dans le repaire des bikers du Casbah Ciclo Club, se fond avec l’esprit de cette génération de « slashers » qui jonglent entre activités créatives et manuelles. LaNicheDuRenard jette son dévolu sur l’interprétation épurée minimaliste d’Erika Muller. Cette directrice artistique et curatrice française basée sur Londres travaille actuellement dans la communication visuelle pour Nokia.

ERIKA MULLER

ERIKA MULLER

 

Publicités

MAMAMA, LA TOUCHE COLORÉE POUR ÉGAYER CETTE NOUVELLE ANNÉE


MAMAMA

Pour démarrer la nouvelle année de la bonne patte, LaNicheDuRenard vous  présente un jeune label « designed in FRANCE« , tout fraichement lancé il y a quelques semaines aux yeux du public parisien chez Sergeant Paper. C’est sous le blase trisyllabique de MAMAMA que les trois initiateurs de ce projet ont décidé de se réunir. Issus de divers backgrounds (école de commerce, ingénieur…) assez distants de l’univers du textile, Reynald Feracci, Charles Deroyan et Jean Rablablan se mettent à imaginer une ligne de vêtements conçue en collaboration avec des artistes majeurs de la scène des arts graphiques.

C’est en puisant chacun dans leurs connaissances respectives que vient leur force et leur imagination : pas de hasard si le nom de cette ligne inaugurale, Doubt Is The Father of Invention, est une citation du fameux savant et astro-mathématicien italien du XVIIème siècle Galilée. Il suffit de jeter un coup d’œil à l’arrière plan de leur visuel logo parcouru de croquis et autres annotations scientifiques pour vous en convaincre.

Gradient Sweatshirt (Violet)

Gradient Sweatshirt (Violet)

60's Psychedelic

60’s Psychedelic

Cette première collection est dominée par une série de hauts très hauts en couleurs ! Le tee-shirt devient le support de base sur lequel illustrateurs, photographes, graffeurs ou encore tatoueurs peuvent y exprimer leur créativité et leur originalité, tout en respectant leur styles et univers propres. Concernant les visuels, MAMAMA s’est attaché les services des Français KOA et SAOTOU ainsi que du Thaïlandais RUKKIT.

RUKKIT (orange-purple)

RUKKIT (orange-purple)

SAOTOU

SAOTOU

KOA (Clay)

KOA (Clay)

Il faut souligner un travail très intéressant et surtout audacieux au niveau du choix des teintes et de la technique de décoloration / Tye -dye.

Néanmoins, le trio ne se cantonne pas au seul support classique et ose s’attaquer à d’autres pièces plus nobles du vestiaire masculin. La pièce la plus représentative est certainement le pantalon brodé Jardin français inspiré des tissus floraux du 19ème.

Pantalon Jardin Français

Pantalon Jardin Français

Sac Jardin Français

Sac Jardin Français

A noter aussi le très réussi costume estival beige en édition limitée avec doublure en soie réalisé par l’artiste britannique STEVIE GEE. LaNicheDuRenard le conseille vivement pour se mettre dans l’ambiance « british riviera » sublimée par le clip the Bay de Metronomy.

Veste MAMAMA

Et pour finir la présentation, MAMAMA est une marque de vêtements inventive qui a le mérite d’afficher des tarifs honnêtes (30€ pour un tee-shirt, directement en vente en ligne sur le e-shop  de la marque).

DRAKE’S LONDON X FRED PERRY : BLACK CANVAS

Quand la très institutionnelle maison anglaise DRAKE’S LONDON s’associe à une autre marque du Royaume d’autant plus populaire mais avec une cible foncièrement plus jeune telle que FRED PERRY pour une collection capsule, on pourrait s’attendre au meilleur comme au pire. Et c’est le meilleur qui nous est proposé pour cette nouvelle ligne FW2012 avec comme fil conducteur la toile, naturellement appelée « Blank Canvas ».

Les classiques de chez Fred Perry tels que les polos, chemises et bombers sont classieusement agrémentés de détails sophistiqués, propres au savoir faire « hand made » de la sérieuse maison Drake’s London.

Le motif cachemire, très peu utilisé dans le prêt à porter au cours des dernières décennies mais incontournable revival des années 70, revient parsemé sur une trame de petits pois blancs, créant ainsi un motif graphique et maitrisé qui se décline en full print sur le premier polo ou en détails plus discrets sur les autres pièces. (on adore)

Des motifs hexagonaux toujours très « années 70 » dans les teintes jaunes et rouges sont quand à eux utilisés avec plus de parcimonie, rehaussant discrètement certaines pièces d’une pointe colorée.

Avec Fred Perry on surfe forcément sur la tendance skin/mauvais garçon, toujours en vogue cette saison, et on ne saurait d’ailleurs que trop vous conseiller de boutonner vos cols jusqu’en haut pour équilibrer votre look. Sinon les petits pois c’est simple, c’est cool, et ça marche …

La fameuse poche imprimée: nous en avons vraiment trop vu cet été sur de nombreuses marques de tee-shirts; vous faites selon vos envies, mais nous on laisse de coté …

Un foulard soyeux avec le fameux motif cachemire sur pois blancs… pour une touche très chic donc.

Pour compléter cette ligne frisant l’excellence, nous découvrons ce superbe modèle de brogues, bi-matière cuir/tissu à semelle en crêpe, qui s’immisce totalement dans l’esprit arty de cette hiver. Deux versions colorées pour deux styles opposés : La version noire fera l’affaire pour un look plus rock alors que la marron s’accordera à merveille sur un look de dandy streetwear. On aime vraiment les 2, mais on préfere le rock donc… on dit noir (!)

La collection, capsule mais accessible, est shoppable directement sur le site Fred Perry : ICI

LE PULL AU MOTIF RENARD, PAR AUBIN & WILLS

C’est un Renard très distingué, vêtu d’un haut de forme avec monocle et foulard qui sert d’emblème à AUBIN & WILLS depuis sa création. Cet animal, qui nous est aussi très cher ici, à LaNicheDuRenard et que nous affectionnons comme il se doit, reflète l’essence même de la marque britannique empreinte d’un fort héritage traditionnel.

Le lookbook de la saison Automne/Hiver 2012 plante le décor dans la forêt embrumée avec étang d’hiver, arbres verdoyants et pluie généreuse. Une collection rustique qui regorge de basiques aux formes classiques pour cet l’hiver. Une approche traditionnelle du style qui permet de garder une présence respectable au fil des saisons.

On nous avait prédit un hiver animal, le voila qui pointe son nez ! Surfant sur la tendance actuelle, ce pull qui affiche le canidé en grande taille sur le devant du vêtement est certainement la meilleure vitrine qui puisse, pour le label anglo-saxon. Une pièce douillette en laine mérinos, sans fioritures est donc une sérieuse option pour afficher sa dose d’originalité tout en restant portable au quotidien.

LaNicheDuRenard ne saurait que trop vous conseiller de l’associer à une veste matelassée de type LAVENHAM (dont nous parlions précédemment) pour un look automnal frais et audacieux.

Pour compléter cette ligne qui conserve le Renard pour objet central, AUBIN & WILLS propose le Tee-shirt Farleigh avec son imprimé noir sur fond blanc (qui n’est pas sans rappeller ceux de la parisienne Charlotte Sometimes) ainsi que le Darras Handkerchief, foulard en popeline de coton réalisé à la main au Royaume-Uni sur un tissu premium, et qui se glissera à merveille dans votre blazer ou autour de votre coup pour les plus aristos !