ACCESSOIRISEZ VOUS CET ÉTÉ AVEC MIANSAI

Créée il y a maintenant 3 ans, MIANSAI est la contraction du nom de son créateur Michael Andrew Saiger. Le jeune new-yorkais de 26 ans, diplôme en poche et après de nombreux voyages et une carrière de mannequin, lance sa propre ligne de bijoux, simples et originaux, qui viennent apporter un vent frais dans le domaine de l’accessoire mode.

Passionné par les antiquités et les vieux objets (sa mère était antiquaire), Michael Saiger porte une attention particulière aux pièces vintage et à la fabrication traditionnelle à la main. Reliques de guerre, balles de la seconde guerre mondiale auxquelles sont associées des métaux précieux tels que l’or, l’argent et le bronze apportent un style militaire, auquel vient s’adjoindre l’utilisation du nylon, donnant une touche nautique à la collection du créateur. Les bracelets munis d’hameçons sont sans équivoque le coup de coeur de LaNicheDuRenard … Parmi les produits présentés dans la ligne, on retrouve des bracelets munis d’ancres ou de crochets métalliques, des colliers incorporant des médailles de guerre, des porte-clefs en cuir tressé, des chapeaux panama aux coloris personnalisables … (il y en aurait presque pour tout les gouts si l’esprit de la marque n’était pas si bien contenu)

L’utilisation d’objets chinés rend certaines pièces uniques. Le style épuré, bien pensé ainsi que la large gamme de couleurs proposée par MIANSAI rendent cette marque tendance et originale.

On retrouve actuellement une sélection de certains modèles chez Colette et sur son e-store.

LES MOTIFS FUN DE PRINTS OF PCKHM (COUP DE COEUR LNDR)

Ce sont deux créateurs graphiques, Joe Carpenter et Will Ellison, qui sont à l’origine de PRINTS OF PCKHM. Nés dans le sud de Londres en 2011, ces nouveaux venus se sont mis en tête de produire des séries limitées de haute qualité sur la base de vêtements intemporels.

Comment définir le concept PRINTS of PCKHM? Une combinaison de design, d’efficacité, de confort et l’assurance d’un style moderne avec une touche certaine d’excentricité. Leur méthode de travail se veut détendue mais propre, indispensable de nos jours pour une marque veut faire ses preuves sur la scène de la mode. Niveau fabrication, on peut compter sur des gars qui connaissent leur métier et vont utiliser les meilleurs matériaux de qualité, pour produire le tout dans leur studio à la main.

Le coup de cœur de LaNicheDuRenard (et ils sont rares !) va aux tee-shirts « original pocket ». L’accent est mis sur la poche poitrine aux détails sauvages qui contraste avec la couleur neutre de fond.

Les motifs font référence à l’esprit tribal, africain, liberty, occitan, et même à l’âge des dinosaures. Bref, la touche de fun typique du style que l’on retrouve en se baladant dans les rues de Peckham.

Autre point fort et non négligeable : un prix très raisonnable de £ 25.00 (environ 30 euros). À ce tarif pas de raison de se priver…

La collection printemps/été contient aussi des étuis pour iPhones et iPads reprenant les imprimés typiques de la marque.

CUIRS ET TRADITIONS, PAR ASHDOWN WORKSHOP CO.

Après notre récent article sur Ally Capellino, nous retournons faire un tour sur le territoire anglais avec une marque venant de la région du Sussex : ASHDOWN WORKSHOP CO.

Et c’est un véritable Love at first sight de la rédaction pour ce jeune artisan indépendant qui prend son travail au sérieux. Un rapide coup d’œil à sa première gamme de produits a attiré notre attention, justifiée par de très bons arguments :

Tout d’abord, le mode de fabrication entièrement à la main sur tous les articles en cuir, chose qui est devenue très rare aujourd’hui. (et quasiment réservé qu’au secteur du luxe)

Puis une très grande attention apportée aux détails, autant sur la coupe que sur les coutures. L’entreprise familiale travaille le cuir avec des outils traditionnels (pas de pièces en plastique où de cutters Stanley dans les parages).

Atelier Ashdown s’est donné pour leitmotiv de créer une maroquinerie de qualité, propre, et avec une touche de modernité.

Cette première collection a été lancée il y a tout juste quelques mois et on y retrouve des portefeuilles de différents formats, étuis iPad, ceintures, et autres petits accessoires. Ashdown workshop ne compte cependant pas en rester là et prévoit de développer d’autres produits, y compris des accessoires qui lient l’amour de la marque pour la photographie avec des étuis et des sangles pour appareils photo, avec l’envie à terme de courtiser la clientèle avec sacoches et autre bagages.

N’hésitez pas à mettre la main à votre porte-monnaie pour un produit qui devrait vous durer de nombreuses années…

T SHIRT COLLECTOR PAR : COMMUNE DE PARIS X ASTIER DE VILLATTE X OPENING CEREMONY

On connait le goût des japonais pour tout se qui est estampillé made in France. Imaginez alors quand il s’agit de deux fleurons parisiens à la pointe des tendances dans leurs domaines respectifs, et que le fruit de leur association touche, tant au domaine du textile, qu’à celui de la déco. C’était il y a 2 ans et les deux enseignes en questions : COMMUNE DE PARIS et ASTIER DE VILLATTE.

Cette fois-ci c’est le shop OPENING CEREMONY JAPON qui entre en jeux (filiale de la marque New-Yorkaise de créateurs : Opening Ceremony). Le binôme français vient de leur concocter un nouveau modèle. Il s’agit du T-shirt Unisson, coupe droite ajustée, couleur bleu pétrole, qui contraste avec les couleurs vives de l’imprimé.

LaNicheDuRenard aime le visuel aux couleurs tricolores, qui semble tout droit sorti d’une sérigraphie révolutionnaire.

ALLY CAPELLINO X NORSE PROJECT : UNE COLLAB QUI FAIT FROID DANS LE DOS

Chez LaNicheDuRenard, nous apprécions les collaborations entre marques ayant un réel savoir faire dans leur domaine de compétence. Le sac à dos Fjell est l’exemple parfait du type de challenge auquel les deux équipes se sont frottées.

D’un coté Norse Project, la marque danoise ultra-tendance du moment qui délivre des pièces et accessoires de qualité, empreinte de leur influence scandinave : des vêtements fonctionnels, bien coupés, et avant tout, stylés à point.

De l’autre c’est Ally Capellino, le créateur britannique traditionnel connu pour son savoir faire autour des matières telles que le coton ciré et la toile enduite huilé.

Ce n’est pas la première fois que ces deux marques font création commune ; une collaboration pour des sacs avait déjà vu le jour en 2010.

Cette fois-ci, nous nous retrouvons face à un sac à dos en nylon, qui a tout du nouveau classique instantané pour une nouvelle génération de citadins. Les sangles et la poignée en cuir apportent une touche de qualité tandis que la base en daim renforce sa structure visuelle.

Petit plus non négligeable ; on retrouve à l’intérieur une poche rembourrée avec doublure en coton à rayures permettant de maintenir en toute sécurité votre Macbook lors d’activités telles que le cyclisme urbain.

MISERICORDIA X WAITING FOR THE SUN : DES LUNETTES TAILLÉES DANS LE BOIS

MISERICORDIA, la marque de vêtements péruvienne de commerce équitable, est présente sur la scène internationale de la mode depuis 2002. Ses vêtements, produits artisanalement à Lima, allient création artistique et engagement social.

Pour donner suite aux récentes collaborations ; avec KRISS VAN ASSCHE (directeur artistique de DIOR Homme depuis 2007) l’année dernière, puis avec ABICI (la marque transalpine de bicyclettes traditionnelles) durant le mois de mai, le créateur Aurelyen poursuit sa lancée et s’attaque cette fois-ci, au domaine des solaires.

Pour ce Printemps-Eté 2012, Misericordia s’est donc allié au fabriquant français de lunettes WAITING FOR THE SUN. Montures en bambou et verres Carl Zeiss, lignes épurées dont l’allure générale est proche des celle des wayfarer de Ray-ban, cette paire de lunettes de soleil a tout du modèle unique, qui est décliné dans une seule couleur : bleu, couleur de l’espoir chère à la marque péruvienne.

Les produits Waiting for the Sun sont entièrement faits à la main dans des matériaux bruts ou naturels tels que le bois. On remarquera le petit détail poétique gravé à même le bois avec la citation « Ilumina mi destino » (Illumine mon destin), clin d’œil à la culture latino américaine.

LaNicheDuRenard aime l’allure chic et décontractée, et assume entièrement le coté bobo-écolo qui boycotte les montures en matières synthétiques!

Le prix de vente de la paire avoisine les 150 euros.

JACK GOMME S’ACCORDE DÉSORMAIS AU MASCULIN

Encore une marque française que LaNicheDuRenard est fier de mettre en avant. Créé en 1984, JACK GOMME est le fruit de l’imagination de deux esprits créatifs : Paul Droulers et Sophie Renier, qui ont en commun leur formation de styliste à l’Esmod.

Primés au Festival International des Arts et de la Mode à Hyères 1986, la marque qu’ils développent se positionne clairement entre mode et design. Chaque ligne de sac est inspirée par un thème précis, ce qui leur permet de toucher une clientèle exigeante et sans clivage de génération.

Jusqu’alors exclusivement dédié à la femme, la grande nouveauté cette saison est le lancement de la collection masculine.

La collection Hiver 12/13, au design moderne et simple, propose une allure chic et pratique. Jack Gomme revendique son Made In France et ses matières européennes avec une touche hand made.

Les sacs Taylor et Jim, avec leurs formes épurées, concentrent les fondamentaux de la marque par le mariage des couleurs, des matériaux nobles (Un drap de laine 100% laine vierge), et un souci du détail certain.

Le modèle Jules, fabriqué dans une voilerie française, est lui en véritable drap de laine des cabans marins.

A savoir, tout les modèles présentés dans cet article seront disponibles à la vente vers la rentrée de septembre. Quel fouineur ce Renard (!)

SALON TRANOÏ : GROS PLAN SUR 2 EXPOSANTS

Parmi les salons de mode qui gravitent autour de la Fashion-week parisienne de janvier, le TRANOÏ se distingue par son atmosphère intimiste et l’envergure internationale de ses créateurs.

LaNicheduRenard a repéré 2 marques qui ont de fortes chances d’impacter l’année 2012. Elles ont en commun la passion pour la philosophie de leur marque et l’exigence des produits qu’elles façonnent.

BB WASHED

Mythologie et gladiateurs. Ces deux univers sont à la base de l’inspiration de Bruno Bordese pour sa nouvelle collection chez BB WASHED. Une collection qui rentre désormais dans sa cinquième saison.

Matières détériorées, gros ceinturons ornés d’anneaux en métal de fusil de chasse qui se chevauchent, coupes sombres à l’instar des armures de guerriers, velours brillant noir et poussière de charbon, vous donnent un aperçu du travail de recherche en amont, ainsi que de la variété de la gamme proposée.

LaNicheDuRenard vous conseille le modèle B02 pour votre entrée dans l’arène des grandes villes.

EACHxOTHER

Cette nouvelle marque de mode rock androgyne propose une fusion entre les univers artistes, musiciens, poètes, cinéastes et créateurs de mode. Le résultat est une ligne de luxe unisexe rugueuse, avec un look classique, qui promeut l’idéal de l’identité commune.

Basé sur le principe des collaborations, chaque « x » se veut un point de rencontre entre différentes communautés d’artistes, composées de personnages tels que Robert Montgommery (dont LaNicheDuRenard vous recommande la série Billboard pieces sur son site), et le parisiano-parisien Thomas Lélu. La marque agit comme un label afin de permettre aux artistes de produire les articles de mode dont ils ont toujours rêvé.

Pour sa première collection EACHxOTHER lance une série limitée d’œuvres imprimées sur foulards de soie, trench-coats, denim et cuir …

La marque travaille avec des artisans choisis pour la qualité et l’engagement des produits qu’ils façonnent. Elle va donc les chercher en dehors des frontières hexagonales, à savoir: Porto pour les vestes et les chemises, Padoue pour des morceaux de cuir, les denims sont faits à Paris, les cachemires au Tibet

Tous les vêtements ont connu un traitement manuel spécial : lavage à la pierre naturelle, lessivage à la cendre de bois, burn-out… qui apportent un supplément rock à l’âme du vêtement.