WOOD WOOD X BARBOUR : LA BEDALE RÉINTERPRETÉE

Photographie : Nikolas Ventourakis / Stylisme : Alex Petsetakis

Pour célébrer leur 10ème anniversaire, les danois de WOOD WOOD s’offrent une collab de prestige avec la marque anglaise emblématique BARBOUR. Sur la lancée de leurs derniers crossings vestimentaires du début de l’année, à l’instar de  la ligne capsule de sacs pour EASTPAK, le label scandinave remodèle à sa sauce la fameuse veste en coton cirée Bedale. Détournée depuis quelques années de son usage équestre, cette veste est venu progressivement coloniser les rues des grandes capitales européennes.

Le choix d’un classsique de la garde robe du grand-père par le créateur Brian Jensen n’a rien d’étrange : il va puiser dans le label anglais des caractéristiques fortes, comme la solidité du produit, l’équilibre entre touche contemporaine et patrimoine de l’étiquette, et la filiation qui se crée entre générations autour de l’objet (grand-père > père > fils …).

Chaque veste a la capacité de vieillir différemment selon la façon dont elle est portée et usée par son propriétaire, créant un attachement très fort à l’objet et créant un look quasiment inimitable.

Nous voila donc face à une veste à la coupe ajustée pour être plus prés du corps, au col légèrement plus petit et aux poches renforcées. Les empiècements en cuir de couleur plus sombre contrastent avec la dominante verte foncée/olive (couleur traditionnelle de la pièce).

LaNicheDuRenard vous conseille d’y garder un œil attentif, il se pourrait qu’il vienne à votre moitié l’idée saugrenue de vous la subtiliser …

Publicités

NORSE PROJECTS : FALL WINTER 2012 / 13

Pour notre plus grand plaisir NORSE PROJECTS  dévoile pour la saison hivernale 2012 un très bon lookbook, photographié par Jonas Bie dans le studio The Lab à Copenhague. La marque Danoise, qui fait du streetwear sont fer de lance depuis sa création en 2009 propose une nouvelle collection plus mature, alliant le chic au street. Tout en gardant son identité stylistique.

Chez NORSE, on porte le costume en laine idéalement coupé ; blazer cintré, et pantalon droit légèrement slimé. Couplé à la nouvelle veste Lindisfarne 2 et à la casquette, pièce emblématique de la marque ; la Vintage Wool Cap, en laine bien sûr, pour garder la tête au chaud en toutes circonstances (!)

La veste Elka Jacket sera encore là cette saison pour vous protéger des averses, déclinée en plusieurs coloris, flashy ou discrets. L’esprit jogging et running années 90 reste très présent dans le lookbook.

Nous sommes assez fans du BOB bien taillé, et aux motifs toujours très réussis chez NORSE, que ce soit sur les chemises, sur les casquettes, ou bien les bobs.

Pour les chaussures, on prendra quand même soin d’éviter tout usage malencontreux de BIRKENSTOCK. (question de principe) LaNicheDuRenard vous remercie par avance …

Les basiques colorés sont également de la partie, et la doudoune sans manches qui fit fureur l’an dernier s’impose encore comme une valeur sure, par exemple si vous adoptez un look de chasseur.

La classe en jogging c’est possible ! Grâce à un manteau caban marine et des mocassins à semelles en crêpe de chez YUKETEN.

Grosse tendance et gros retour du col roulé cette année. Pensez y !

L’esprit bucheron américain fera toujours partie des tendances cette saison. Chez LNDR, on commence gentiment à s’en lasser …

Le look classique NORSE PROJECTS selon nous : casquette Flat Wool Cap en laine, veste Nunk 2, pull Birnir multicolor, chemise Anton Corduroy, chino Arnkell Light. Footwear : Diemme.

Ça fonctionne toujours aussi bien ! 

On ne vous forcera pas non plus à porter ce pantalon. Le modèle n’y a semble t’il pas survécu…. Bonne journée !

LA FRAICHEUR NORDIQUE PAR HAN KJOBENHAVN

La contrée nordique est un habitat naturel que LaNicheDuRenard affectionne beaucoup pour aller y chasser son lot de nouveautés rares et de curiosités. HAN KJOBENHAVN fait partie de cette catégorie : en combinant l’esthétique danoise traditionnelle avec celle plus turbulente de l’univers des ouvriers danois, la marque aboutit à un caractère marqué qui se reflète dans l’intemporalité des produits.

L’aventure débute en 2008 autour de la fabrication de montures qui glisse progressivement vers une collection de vêtements, tout en gardant un œil attentif sur sa ligne de lunettes. Si le nom de HAN fait désormais partie du paysage au Danemark, elle reste encore confidentielle, à l’extérieur des frontières.

Inspirés à la base par la culture japonaise du travail et celle américaine des années 50, les créateurs élargissent  leurs références au fil des années pour concevoir des pièces plus originales et personnelles.

La collection Automne-Hiver 12/13, bien ancrée dans l’air du temps, fait preuve d’une cohérence exemplaire et rend hommage à ses prédécesseurs. Les vêtements sont agréables et d’une grande qualité. Une attention particulière est accordée à la fonctionnalité ainsi qu’aux détails.

Thème récurrent ; la couleur bleue est déclinée sous toutes ses formes et s’allie au blanc et aux teintes kaki.

La chemise Army, basée sur une coupe des années 50 de l’armée américaine, utilise un tissu de coton moucheté luxueux, ajoutant une touche de douceur au vêtement.

La veste Marine rayée est quand à elle fabriquée avec un coton sergé lourd, auquel s’ajoutent deux poches plaquées, ainsi que deux autres poches poitrine avec fermeture par boutons et un onglet en cuir au nom de la marque.

LaNicheDuRenard aime le sweat col rond bicolore bleu marine et bleu clair chiné. HAN se démarque par l’attention portée aux détails, que l’on retrouve sur les revers au niveau des manches et du col, ou encore sur le choix d’un jersey de coton premium.

Pour compléter la silhouette, LNDR vous conseille les lunettes de soleil Army Tortoise, inspirées des modèles classiques de chez MOSCOT, PERSOL, ou encore RAY BAN, dotés de verres de qualité Carl Zeiss et avec des formes toutes en rondeur.

C’est avec une vidéo des plus inattendue que s’est faite la promotion de cette collection. Casper Balslev (connu pour ses clips de Marina & The Diamonds) est derrière la caméra et impose son style photographique distinctif, n’hésitant pas à faire tenir le rôle à des sans-abris castés dans les rues de Copenhague pour nous plonger dans l’enfer d’une soirée.

Quel plaisir que de voir une marque aller jusqu’au bout de ses idées. Et il est d’autant plus intéressant de remarquer l’absence de packshots et autres focus sur la marque. L’accent est mis sur l’aspect et la convivialité, laissant au spectateur l’envie de faire partie de l’univers.

Pour info, une grosse partie de la collection est disponible sur le site de vente en ligne END CLOTHING.