LA PAZ REMET À FLOT LE PORTUGAL

Née de la passion pour les voyages, les vêtements et l’artisanat en provenance des quatre coins du monde, LAPAZ est certainement la marque portugaise la plus intéressante du moment. En s’inspirant de la longue tradition maritime du pays, cette toute jeune griffe puisse dans le style vestimentaire des pêcheurs et des marins locaux pour en extraire sa substantifique moelle. LaNicheDuRenard avait rencontré il y a quelques mois les créateurs (ici) et profite donc de l’occasion pour vous en parler plus longuement.

C’est en 2003 que vient à André Bastos Teixeira l’idée de mettre sur pied une activité qui reprend deux de ses grandes passions : les vêtements et l’anthropologie. Le projet se concrétise en 2006 avec la création du Studio La Paz Mercant, puis avec la création de tee-shirts à l’aide de gravures issues de la culture amazonienne et tibétaine, tout en restant connecté avec les organisations humanitaires. À cette époque, la touche éthique est très présente et le choix de l’origine des produit très importante. Finalement, une rencontre opportune avec José Miguel Abreu scellera le concept, et aboutira à une première collection complète, en nom propre présentée au salon de mode Homme de New York en début d’année 2012.

Véritable faire-valoir de l’héritage portugais, la ligne de vêtements pour cette saison hivernale 12/13 se veut chic tout en restant dans une gamme de prix abordables. On y trouve des pièces avec une touche classique, sans prétention, mais présentant une grande attention du détail et des matériaux de qualité.

« La chose la plus importante c’est la qualité et l’authenticité du processus ». On ressent une forte présence des techniques traditionnelles et de la collaboration avec les artisans locaux dans l’utilisation de tissus comme la laine, dans la fabrication des chaussures et de la broderie. Les coupes sont droites et les couleurs globalement neutres.

Prises par FILIPA ALVES , il se dégage des photos du lookbook un climat de plénitude et de respect qui illustre parfaitement l’aspect ancestral et indémodable des vêtements de la collection. Le choix de modèles d’un âge mûr renforce l’image d’une mode faite pour résister aux intempéries et durer dans le temps. Un bel objet gagne toujours à vieillir !

Pour surfer sur la tendance Cousteau (oui elle existe, les hipsters sont de grands amateurs de l’iconique bonnet rouge du capitaine), LaNicheDuRenard vous conseille le tee-shirt à ancre blanche pour explorer de nouveau territoires urbains.

Nous sommes certains que LAPAZ part avec de sérieux atouts à la conquête du milieu de la mode, et nous espérons qu’elle saura garder ses codes et son authenticité. Pour info, la future collection estivale réserve de très belles pièces, mais nous en reparlerons en temps voulu…

Publicités

PRÉPAREZ VOS HAMACS, LA CHEMISE HAWAÏENNE REVIENT EN FORCE !

Nous sommes tombés de haut en apprenant la nouvelle ; « l’imprimé hawaïen revient en force cet été ! »

Mais écartons toute idée de mauvaise blague, et lançons la recherche de modèles intéressants, hors des clichés disgracieux honnis de tous.

Pour commencer, il convient de se laver la tête de tous les spams stylistiques de la bande annonce du film que l’on a jamais vu : « camping ». Visualisez à cette fin les séries des années 80 : Magnum ou Miami Vice … (petite préférence pour Magnum). Il y a là tout ce que l’on recherche : Un style kitch-raffiné, un brin prétentieux.

Choisissez ensuite avec soin les imprimés, les coupes, sans perdre de vue la faute de goût que vous risquez à chaque instant. LaNicheDuRenard vous ayant suffisamment alerté, voici notre sélection :

Pour un look à la Magnum : Levi’s Vintage clothing vient de sortir une chemise sans manches, rouge, parsemée de palmiers pour flâner au soleil sur votre ile privée (chanceux que vous êtes !). Chez LNDR on adore ! Vous la trouverez en ligne, chez Novoid Plus.

Pour un look de flic à Miami : Vous préférez l’ultra kitch east coast de Miami Vice, LaNicheDuRenard vous recommande ce modèle de chez Paul Smith, à assortir avec un jean blanc retroussé, et des mocassins.

Pour un look plus sobre : toujours chez Paul Smith, nous imaginons bien cette chemise accompagnée d’un chino beige et de chaussures en toile, blanches.