SHOOTING LNDR #2 : MARSEILLE

LNDR SHOOTING MARSEILLE

C’est par une fin d’après-midi fraiche mais ensoleillée au pied de la Major, a deux encablures du Port Autonome de Marseille, que LaNicheDuRenard a orienté son réflecteur pour réaliser ce deuxième shooting. Dans la lancée de l’événement culturel national Marseille-Provence 2013, notre équipe s’est immiscé sur le terrain de jeux phocéen, entre contraste des genres, tradition artistique, richesse urbaine et fascination pour le large. Une sélection de pièces éclairées prises dans les collections printemps/été 2013 qui rejoindront les shops sous peu (si ce n’est déjà fait), mélange hétéroclite entre labels établis et toutes nouvelles marques.

LNDR_Shooting-janv13

LNDR_Shooting-janv13-cJKB3mHeI,SD3usORwSdphf6RVt_C_E2XAOs7E0MKP116SkJFz1Kg

Manteau bicolore à capuche LE COQ SPORTIF

LNDR_Shooting-janv13

LNDR_Shooting-janv13

Chino beige TED BAKER

LNDR_Shooting-janv13

Chaussures noires ASOS

LNDR_Shooting-janv13

Chemise bleue, imprimé feuilles LEE 101

LNDR_Shooting-janv13

Sweat bleu marine col rond découpage triangle LEE 101

LNDR_Shooting-janv13

LNDR_Shooting-janv13

Pull en maille bleu coudière marrons MISTER MARCEL

LNDR_Shooting-janv13

Chemise noire motif jungle SAINT PAUL

Stylisme : LaNicheDuRenard / Photographie : Nicolas Sautel / Model: Mathias

Remerciements à Mimo (POP&ROY).

Publicités

LE JEU DE MAIN CHINOIS PAR TRIPLE-MAJOR

Le concept store basé à Pékin TRIPLE-MAJOR vient de lancer une toute nouvelle collection de vêtements intitulée «Hand Shadow». LaNicheDuRenard les a approchés la semaine dernière, lors de leur visite française à l’occasion du salon Capsule, et à entamé le dialogue … en langage des signes ?

Le concept semble simple : utiliser le vêtement comme support de projection pour ombres chinoises en se basant sur le caractère universel de ce langage. Cette tradition populaire chinoise héritée depuis des siècles est revisitée à la sauce arty-pékinoise dans le prolongement des « Hand Signs » si chers aux rappeurs outre-Atlantique.

A chaque position des doigts correspond une forme animale et permet de représenter quasiment toute la basse-court : lapins, cochons, chiens … même notre emblématique Renard n’y échappe pas !

Les motifs sont repris en un exemplaire unique sur la pièce ou intégrés en plus petite taille au sein de l’imprimé mosaïque.

Autre point fort, les créateurs chinois jouent avec l’aspect réversible des tissus utilisés. Chaque face contient un imprimé avec soit le geste des mains, soit son ombre. Le jeu de transparence fonctionne à merveille au point de ne plus distinguer l’un de l’autre suivant de quel coté est porté le vêtement.

La collection qui regroupe t-shirts, chemises, pantalons et sacs pour les deux sexes est exclusivement en noir et blanc. Les coupes sont plutôt amples mais bien ajustées, influences incontournables de l’esprit asiatique artisanal.

La ligne est en vente sur FARFETCH et le shop Triple-Major.

LA PAZ REMET À FLOT LE PORTUGAL

Née de la passion pour les voyages, les vêtements et l’artisanat en provenance des quatre coins du monde, LAPAZ est certainement la marque portugaise la plus intéressante du moment. En s’inspirant de la longue tradition maritime du pays, cette toute jeune griffe puisse dans le style vestimentaire des pêcheurs et des marins locaux pour en extraire sa substantifique moelle. LaNicheDuRenard avait rencontré il y a quelques mois les créateurs (ici) et profite donc de l’occasion pour vous en parler plus longuement.

C’est en 2003 que vient à André Bastos Teixeira l’idée de mettre sur pied une activité qui reprend deux de ses grandes passions : les vêtements et l’anthropologie. Le projet se concrétise en 2006 avec la création du Studio La Paz Mercant, puis avec la création de tee-shirts à l’aide de gravures issues de la culture amazonienne et tibétaine, tout en restant connecté avec les organisations humanitaires. À cette époque, la touche éthique est très présente et le choix de l’origine des produit très importante. Finalement, une rencontre opportune avec José Miguel Abreu scellera le concept, et aboutira à une première collection complète, en nom propre présentée au salon de mode Homme de New York en début d’année 2012.

Véritable faire-valoir de l’héritage portugais, la ligne de vêtements pour cette saison hivernale 12/13 se veut chic tout en restant dans une gamme de prix abordables. On y trouve des pièces avec une touche classique, sans prétention, mais présentant une grande attention du détail et des matériaux de qualité.

« La chose la plus importante c’est la qualité et l’authenticité du processus ». On ressent une forte présence des techniques traditionnelles et de la collaboration avec les artisans locaux dans l’utilisation de tissus comme la laine, dans la fabrication des chaussures et de la broderie. Les coupes sont droites et les couleurs globalement neutres.

Prises par FILIPA ALVES , il se dégage des photos du lookbook un climat de plénitude et de respect qui illustre parfaitement l’aspect ancestral et indémodable des vêtements de la collection. Le choix de modèles d’un âge mûr renforce l’image d’une mode faite pour résister aux intempéries et durer dans le temps. Un bel objet gagne toujours à vieillir !

Pour surfer sur la tendance Cousteau (oui elle existe, les hipsters sont de grands amateurs de l’iconique bonnet rouge du capitaine), LaNicheDuRenard vous conseille le tee-shirt à ancre blanche pour explorer de nouveau territoires urbains.

Nous sommes certains que LAPAZ part avec de sérieux atouts à la conquête du milieu de la mode, et nous espérons qu’elle saura garder ses codes et son authenticité. Pour info, la future collection estivale réserve de très belles pièces, mais nous en reparlerons en temps voulu…

L’HIVER 2012 /13 PAR COMMUNE DE PARIS

Avec un nom aussi évocateur que «COMMUNE DE PARIS, 1871», on est en droit de s’attendre à une ligne de vêtements solide et forte en personnalité. La marque, née de la rencontre de trois parisiens, se fonde autour de l’idée de fusionner différentes compétences pour aboutir à une mode simple et bien faite, sans artifices et privilégiant l‘artisanat traditionnel.

Toute une thématique autour de cette période sanglante de l’histoire de la République Française s’est développée au fil des saisons avec des titres de collections comme « Avis à la population », « Sans jury ni récompense! »  Ou encore, pour la toute dernière, « Histoire d’un conciliabule ».

Pour sa collection Automne-Hiver 2012, le label parisien mise sur des coupes sobres mais qui mettent en jeux des matières nobles comme du tweed, de la laine d’agneau, de la laine mérinos ou du cuir d’agneau. Coupées prés du corps, les pièces associent des tons neutres à dominante bleu et kaki pour évoquer un style workwear classique à la silhouette profilée.

La ligne, composée d’une large gamme de pièces allant du tee-shirt au manteau en passant par le cardigan, respire la confection traditionnelle avec des boutons et empiècements en cuir, des écussons brodés sur feutrine (sur le Blouson Gari), un col long avec boutons cachés et tissage italien (sur la chemise Pindy), des poignets de manchette…

LaNicheDuRenard aime le cardigan blanc cassé Hôtel de Ville en gros fil (jauge 3) entièrement en laine mérinos. Les boutons type Brandebourg en bois et l’attache en cuir fournissant d’autant plus de maturité à la pièce.

Pour cette saison, une place de choix est faite à la maroquinerie estampillée CDP. De la trousse 24 Mars  associant cuir et canvas au sac à ordinateur 26 Mars (on reste toujours sur le concept des dates qui ont marqué l’histoire de la nation!) en cuir bicolore, les formats proposés s’adaptent au différents usages que l’on peux en faire au quotidien.

LaNicheDuRenard aime la sacoche 27 mars proposée en deux coloris (cuir marron et gris ou canvas et cuir gris) avec une poche zippée à l’intérieur et doublure bleue.

Pour ceux qui seraient passé a travers, nous parlions déjà de CDP dans un précédent article : ici

SUIVEZ LES RÈGLES DE LA JANTE LAW

Au début il y a un livre. Écrit en danois par le dénommé Aksel Sandemose en 1938, il édicte un ensemble de 10 commandements sous l’intitulé général : Ne pensez pas que vous êtes le meilleur! Un état d’esprit qui est toujours dans l’inconscient des sujets de la reine Margrethe II de Danemark.

Ce n’est que l’année dernière qu’Alexandre Milan et les membres du groupe DAS POP (Bent Van Looy et Nick Meul) ressortent l’ouvrage de leurs cartons pour s’approprier la pensée de l’écrivain scandinave et s’en servir comme support pour lancer un nouveau label de vêtements homme. L’idée est de créer des produits séduisants sans pour autant avoir à en faire « un grand étalage » ou avoir à se plier à des doctrines contraires.

C’est ainsi que nait THE JANTE LAW, marque basée en France mais aux activités trans-européennes. La gamme de vêtements pour l’automne-hiver 2012 est encore modeste mais représente le fruit d’une réflexion sérieuse sur la qualité du vêtement pour l’homme moderne.

Intelligents, conçus avec détermination et réalisés avec passion, les pulls et chemises sont épais et résistants aux intempéries. De belles pièces qui ont tout pour vous suivre durant de longues années.

LaNicheDuRenard aime le gros pull col rond jaune au tissage des plus élaboré. Le tissu épais en mélange alpaga-fil le rend beaucoup plus léger qu’il ne semble être. Une pièce pour ceux qui souhaitent adopter une attitude masculine sans apparaitre irrévérencieux.

ATTENTION À PICKPOCKET!

Simple conjoncture climatique ? Ou véritable support de choix de la part des jeunes marques qui veulent se lancer ? Ces derniers temps, les articles de LaNicheDuRenard sont nombreux à être orientés sur la mise en avant d’une pièce omniprésente dans la garde robe masculine :  Le tee-shirt. Et si une tendance se démarque au niveau des hauts pour cet été, c’est bien la présence de la poche au niveau de la poitrine. Ça tombe bien car elle constitue la pièce maitresse du concept et de la marque PICKPOCKET.

Créée en 2011, la marque prend ses racines dans le domaine du textile auquel elle va adjoindre une touche graphique et un concept de base simple et efficace : utiliser des classiques parmi les basiques (le t-shirt en coton, le sweatshirt, la chemise oxford) en les revisitant grâce à l’ajout d’une poche plaquée sur le cœur. C’est dans le choix du motif de l’imprimé du tissu que réside tout l’intérêt de la chose, offrant ainsi une grande variété de déclinaisons possibles.

On se rappelle avoir déjà vu l’idée mais dans une approche différente chez les Londoniens de PRINTS OF PCKHM. Ici la poche est passe-partout et se retrouve aussi bien sur des chemises, des costumes ; et elle peut être plaquée, cousue, fendue, zippée, cavalière

Basée à Paris, la marque s’efforce de répondre à certaines exigences telles qu’une fabrication française à la main, avec une attention toute particulière aux détails et à la qualité (coutures, grammage, coupes). À cela s’ajoute une recherche continue de nouveaux motifs et de nouvelles techniques.

LaNicheDuRenard aime le fait que chacun ai la possibilité de réaliser sa propre combinaison (poche/couleur/base), de quoi mettre votre tee-shirt en parfait accord avec le reste de votre tenue !

LE STYLE MILITAIRE DES ANNEES 50 PAR GARBSTORE

C’est en 2007 que Ian Paley (photo) donne naissance à la marque GARBSTORE. Les compétences qu’il a acquis précédemment chez Paul Smith et Thomas Burberry lui forgent la vision précise d’une collection intemporelle de vêtements d’inspiration vintage.

La philosophie du label GARBSTORE est enracinée dans l’histoire du vêtement produit après la Seconde Guerre Mondiale. Des  vêtements familiers qui font référence au passé mais en injectant une touche de modernité.

Basée dans le quartier de Notting Hill non loin de Portobello Road, la marque a acquis une solide réputation et beaucoup de respect au cours des dernières saisons en Angleterre mais aussi à l’étranger. Surtout grâce à ses denims et les pantalons de haute qualité combinant matériaux époque et actuels.

Au fil des saisons, la marque a intégré d’autres pièces de style vintage tels que des pulls molletonnés, des cardigans universitaire et des t-shirts nervurés que l’on retrouve dans la collection été 2012. Tout y est pour nous plaire : L’attention du détail, les coupes étudiées, les tissus de qualité haut de gamme et les couleurs chinées utilisés en font une marque affirmée dans le domaine.

LaNicheDuRenard aime la Veste d’été de Paysan (en français dans le texte !) en coton matelassé, fabriqué à partir de lin tissé japonais avec une bande de rayure façon provençale. Auquel s’ajoutent des boutons trois trous en bois, une doublure en chambray ainsi qu’un zip vintage.

A savoir, une attention particulière est accordée à l’emballage des commandes. Des grands-pères (résistants?) s’occupent de préparer les livraisons de la boutique en ligne.

ALLSAINTS OU L’ESPRIT ROCK PAR EXCELLENCE

Fondée en 1994 en plein cœur de Spitafields à Londres, La marque ALLSAINTS se fait connaître avec une collection masculine aux allures chic et rock, fortement influencée par la scène rock des 60’s aux 80’s. Les premières collaborations de la marque avec des groupes tels que U2, Stereophonics, Kelis et The kings Of Leon montrent l’intérêt d’Allsaints pour l’univers musical. Plus tard, ce sera The Kooks, Pete Doherty et Agynesss Deyn (pour ne citer qu’eux) qui deviendront les portes étendards (plus ou moins informels) de la marque au logo de crane de bélier.

La marque lance en 1998 sa première collection femme, et s’installe la même année dans sa première boutique parisienne.

Coté style, on oublie les couleurs vives et on se focalise sur les tons naturels, salis, déstructurés. Les gris, marrons, beiges, noirs et blancs constituent leur charte chromatique depuis toujours.

Les lookbooks mettent en valeur et inspirent l’homme branché, adepte d’un style non conventionnel et affirmé.

On remplacera les sandales par des chaussures montantes de type Clarks que l’on portera sans chaussettes. (Comprenez : avec des socquettes qui ne se voient pas)

Comme toujours chez Allsaints les vêtements dans le plus pur esprit rock, se portent prêt du corps.

Pour l’été 2012, la marque laisse de coté les têtes de mort et s’offre un peu de fraicheur avec des motifs floraux et couleurs pastels, tout en conservant son identité grâce au coté usé et vintage. (On adore vraiment) !

Un beau choix de débardeurs, qui reviendront en force cet été en version oversize, est également présente sur le site. (À ne surtout pas prendre moulant si vous ne voulez pas ressembler à un culturiste narcissique) Les tenues sont simples et semblent aller à tout le monde. Tendances mais intemporelles ; comme si elles avaient traversé les époques et aspiraient à une nouvelle vie …

Parlez de Allsaints sans une parenthèse sur leurs tee-shirts graphiques serait indécent. Les références indiennes, morbides voire sataniques, sans oublier un certain bestiaire d’animaux de mauvaise augure ne manquent pas de confirmer la place de la marque dans l’univers pop-rock vintage un brin trashisé.

En voici une petite sélection.

Le rapport qualité/prix est très cohérent, pas forcément donné mais justifié par les belles matières et un soucis de confection et de qualité sans précédent : Vous compterez environs 40€ pour un tee-shirt graphique, 90€ pour une chemise ou pour un jean.

A noter les très régulières promotions proposées sur le site qui vous permettrons de chopper des pièces jusqu’à -50%. Inscrivez vous à leur newsletter pour en être informés!