CUIRS ET TRADITIONS, PAR ASHDOWN WORKSHOP CO.

Après notre récent article sur Ally Capellino, nous retournons faire un tour sur le territoire anglais avec une marque venant de la région du Sussex : ASHDOWN WORKSHOP CO.

Et c’est un véritable Love at first sight de la rédaction pour ce jeune artisan indépendant qui prend son travail au sérieux. Un rapide coup d’œil à sa première gamme de produits a attiré notre attention, justifiée par de très bons arguments :

Tout d’abord, le mode de fabrication entièrement à la main sur tous les articles en cuir, chose qui est devenue très rare aujourd’hui. (et quasiment réservé qu’au secteur du luxe)

Puis une très grande attention apportée aux détails, autant sur la coupe que sur les coutures. L’entreprise familiale travaille le cuir avec des outils traditionnels (pas de pièces en plastique où de cutters Stanley dans les parages).

Atelier Ashdown s’est donné pour leitmotiv de créer une maroquinerie de qualité, propre, et avec une touche de modernité.

Cette première collection a été lancée il y a tout juste quelques mois et on y retrouve des portefeuilles de différents formats, étuis iPad, ceintures, et autres petits accessoires. Ashdown workshop ne compte cependant pas en rester là et prévoit de développer d’autres produits, y compris des accessoires qui lient l’amour de la marque pour la photographie avec des étuis et des sangles pour appareils photo, avec l’envie à terme de courtiser la clientèle avec sacoches et autre bagages.

N’hésitez pas à mettre la main à votre porte-monnaie pour un produit qui devrait vous durer de nombreuses années…

Publicités

SALON WHO’S NEXT : LaNicheDuRenard AU RAPPORT

« Mister Brown ». Le mot était sur les lèvres de tous les chalands durant les quatre jours du salon Who’s Next, en cette fin de mois de janvier. En effet, l’espace réservé à la mode masculine a été une vraie réussite.

Les portes du grand rendez-vous commercial se referment à peine que LaNicheDuRenard vous présente déjà les nouveautés vestimentaires de l’hiver 12/13. J’ai mené, en me baladant entre les allées, une enquête furtive. Le constat : 2 grosses tendances pour l’hiver prochain:

L’IRRÉVÉRENT BOURGEOIS

À la croisée des chemins entre noblesse décadente et bourgeoisie impertinente, l’homme de l’hiver 12-13 se la joue subtilement vieille France sur un ton décalé. Si son vestiaire n’accepte que les matières nobles, c’est qu’il s’agit d’honorer la belle façon et l’artisanat. Pour le bourgeois irrévérencieux, c’est le savoir-faire qui fait « la distinction ». On peut le remarquer sur les détails de coutures (point sellier), autant que sur les accessoires (sacs, chaussures, ceintures…) mais aussi dans le choix délibéré de certains outils de fabrication traditionnelle. La silhouette, quant à elle, est soignée avec ceinture apparente, chemise rentrée et pantalons de couleur. La maille est très présente et se décline en torsades unies sur les cardigans et les pulls, mais aussi en grosse maille col châle ou cachemire fin. Cependant, c’est le drap de laine à tissage chevron qui tiendra le haut du pavé l’hiver prochain. Il est quasiment de toutes les collections et sur toutes les pièces.

LA TEINTURE ROUGE

En total look ou en touches très subtiles, le rouge s’impose l’hiver prochain. Un bon point qui nous permettra d’éviter la grise mine… Oui, l’homme ose le rouge ! S’agit-il d’égayer la silhouette ? Cravates, chaussures, bonnets, montres, slips même !… l’homme ose le rouge. Les accessoires sont favorablement contaminés par le rouge. Symbole de force vitale et de dynamisme, il s’étend sur une large palette, du rouge vif au pourpre violacé. Pour un effet bœuf, LaNicheDuRenard vous recommande le rouge bourgogne (!)