SOUVENIR PERDU DE LA CITÉ PHOCÉENNE

Souvenir Perdu A/H 13-14Quel véritable plaisir que de parler dans nos colonnes d’une jeune marque marseillaise (chose rare) et surtout inspirée (ce qui l’est encore plus !) .

SOUVENIR PERDU est né de l’association de trois jeunes provençaux d’une vingtaine d’années qui traduisent leur passion pour la culture urbaine dans une série de vêtements aux formes basiques mais aux couleurs chaudes.

Souvenir Perdu A/H 13-14 Souvenir Perdu A/H 13-14

Forts d’un premier essai orienté autour de l’univers de la musique old-school ; Ils abordent pour cette collection automne/hiver 13-14 la thématique de la « Nouvelle Vague« .

Composée de quatre t-shirts, deux sweats et deux bonnets ; la ligne s’inspire allègrement d’un goût prononcé pour le cinéma, ainsi que pour ce mouvement des années 1950.

Souvenir Perdu A/H 13-14

Souvenir Perdu A/H 13-14Souvenir Perdu A/H 13-14

Jeunesse et avant-gardisme sont les maîtres-mots que les réalisateurs de l’époque appliquaient à la production, au tournage et la fabrication des films, s’opposant dans leur démarche aux traditions. Et c’est cet état d’esprit que les créateurs veulent saisir via l’identité graphique de Souvenir Perdu.
La démarche est poussé jusque dans la qualité des matières avec des produits qui sont savamment confectionnés et fabriqués en France.


Souvenir Perdu A/H 13-14

Ces jeunes veulent « laisser une empreinte » et c’est exactement ce que nous leur souhaitons!
En bonus, la vidéo de leur premier lookbook, pour une plongée dans l’ambiance lumineuse de la garrigue.

Publicités

FOCUS : LE TEDDY VELOUR PAR BLEU DE PANAME

BLEU DE PANAME, dont OXMO PUCCINO (tout récemment élu ambassadeur de l’UNICEF !) est fan au point d’avoir collaboré avec sur le projet M75, poursuit sa refonte du vestiaire masculin au fil des saisons. LaNicheDuRenard met les projecteurs sur une des pièces phares de la collection Automne-Hiver 2012 : la veste Teddy.

Col châle, coupe courte qui épouse les formes du buste et bords côtes au niveau des poignets et de la taille, composent avec justesse cette pièce raffinée, issue fièrement de la fabrication française. Noble par essence, le velours côtelé apporte une touche rétro qui fait la force de ce vêtement.

Une fois dézippé, l’intérieur dévoile une doublure en imitation fourrure: atout considérable face aux basses températures (!) On notera l’attention apportée aux détails, ainsi que le choix de boutons en bois.

Disponible en 3 coloris plus nobles les uns que les autres, LaNicheDuRenard choisi les yeux fermés le modèle couleur camel, idéal pour aller faire son marché ou tout simplement sortir acheter sa baguette.

La veste est disponible en ligne pour le prix de 275 euros ou en boutique chez Centre Commercial (2 rue de Marseille, Paris 10ème)

LE PULL AU MOTIF RENARD, PAR AUBIN & WILLS

C’est un Renard très distingué, vêtu d’un haut de forme avec monocle et foulard qui sert d’emblème à AUBIN & WILLS depuis sa création. Cet animal, qui nous est aussi très cher ici, à LaNicheDuRenard et que nous affectionnons comme il se doit, reflète l’essence même de la marque britannique empreinte d’un fort héritage traditionnel.

Le lookbook de la saison Automne/Hiver 2012 plante le décor dans la forêt embrumée avec étang d’hiver, arbres verdoyants et pluie généreuse. Une collection rustique qui regorge de basiques aux formes classiques pour cet l’hiver. Une approche traditionnelle du style qui permet de garder une présence respectable au fil des saisons.

On nous avait prédit un hiver animal, le voila qui pointe son nez ! Surfant sur la tendance actuelle, ce pull qui affiche le canidé en grande taille sur le devant du vêtement est certainement la meilleure vitrine qui puisse, pour le label anglo-saxon. Une pièce douillette en laine mérinos, sans fioritures est donc une sérieuse option pour afficher sa dose d’originalité tout en restant portable au quotidien.

LaNicheDuRenard ne saurait que trop vous conseiller de l’associer à une veste matelassée de type LAVENHAM (dont nous parlions précédemment) pour un look automnal frais et audacieux.

Pour compléter cette ligne qui conserve le Renard pour objet central, AUBIN & WILLS propose le Tee-shirt Farleigh avec son imprimé noir sur fond blanc (qui n’est pas sans rappeller ceux de la parisienne Charlotte Sometimes) ainsi que le Darras Handkerchief, foulard en popeline de coton réalisé à la main au Royaume-Uni sur un tissu premium, et qui se glissera à merveille dans votre blazer ou autour de votre coup pour les plus aristos !

DE FURSAC : CULTE DE L’ÉLÉGANCE EN 2012

Créée en 1973, dans la Creuse et sous le nom Monsieur De Fursac, l’entreprise n’a cessé de se renouveler pour coller aux inspirations du moment, traversant les époques en habillant les dandys de la meilleure façon (Balzac en personne venait s’habiller dans la prestigieuse boutique du 112 rue de Richelieu dans le 2ème arrondissement de Paris).

En 2003 Monsieur De Fursac devient DE FURSAC, en 2010 la refonte du logo est réalisée avec brio par l’agence H5, et c’est véritablement en 2011 sous la direction artistique des campagnes de Franck Durand que DE FURSAC devient l’une des marques de prêt à porter les plus élégantes du paysage actuel.

Alors DE FURSAC en 2012 c’est quoi ?

Si la communication dans les magazines se fait principalement sur les costumes (et à juste titre puisqu’ils frisent la perfection), la maison propose un vestiaire complet avec des costumes évidemment, mais aussi des pulls, chemises, cravates et manteaux pour vous habiller de la tête aux pieds (il ne manque que les souliers). Les coupes sont justes, droites ou slim fit, on retrouve un style français emprunt aux années 50/60/70 avec parfois des inspirations anglaises, et les meilleurs tissus italiens. La maison habille l’homme de bureau, le dandy, l’élégant, simplement et avec respect du travail bien fait.

Les prix restent très abordables aux vues de la qualité et du cachet de la marque ; on comptera environs 700€ pour un costume, 135€ pour une chemise … (quand on voit les prix pratiqués par des enseignes comme THE KOOPLES le choix est vite fait…).

MAISON KITSUNÉ : FALL WINTER 2012 / 13

MAISON KITSUNÉ dévoile pour cet hiver un lookbook pour hipsters à vélo fortunés. La collection, clairement inspirée du club de cyclisme à l’ancienne, utilise le tweed anglais, les carreaux et les couleurs classiques de la parfaite panoplie du cycliste vintage. À savoir le rouge bourgogne, le bleu roi, le camel et le gris chiné. Tout comme chez NORSE PROJECTS la casquette est à la mode avec un modèle Parisien à greffer sur votre tête.

Les coupes sont toujours impeccables avec des blazers coupés droits, des pantalons étroits resserrés aux chevilles pour ne pas se déchirer dans le pédalier de votre pignon fixe, des chemises cintrées classiques ou à carreaux, et des renards (logotype du label) cousus sur les polos, chemises ou tee shirts.

L’esprit streetwear qui ressort de cette collection n’enlève rien au coté chic et luxueux de la marque qui conserve son savoir-faire en termes de finitions, et de la qualité supérieure apportée aux matières.

ARMISTICE : FALL WIN​TER 2012​ / 13

ARMISTICE arrive en force avec une nouvelle collection pour cet hiver après une saison estivale très bien réussie avec le modèle Stone One (Le premier modèle de la toute jeune marque qui cartonne dont nous parlions déjà ici). 3 nouveaux modèles viennent donc étoffer la collection pour cet hiver. Une version haute de la STONE ONE, un modèle nommé BLOC inspiré de la chaussure de montagne (pour lequel nous émettons quelques réserves, nous attendons de la voir en vrai), et un modèle à frange et semelle épaisse en caoutchouc, particulièrement réussi, et nommé STROKE.

Le coup de coeur de laNicheDuRenard se porte sur la Stroke, ce modèle un peu plus massif qui semble tout à fait adapté pour affronter les pavés gelés cet hiver, tout en conservant l’aspect léger qui fait d’Armistice une marque cool et sans fioritures.

 

De nouveaux coloris, imprimés léopards et python pour la jungle urbaine. Le Renard se sent chez lui !

Et c’est toujours le talentueux photographe Yougo Jeberg qui s’occupe du lookbook.