P&Co, PLONGEE DANS L’ESPRIT DU TATOUAGE DE RUE LONDONIEN

P & Co

P&Co est une jeune marque de vêtements britannique issue du mélange entre la couture anglaise traditionnelle et les influences street modernes.
Fondée il y a tout juste un an, P&Co se repose sur 3 grands piliers que sont l’honnêteté, la qualité et le fractical, a savoir une mode pointu mais qui se veux pratique pour le quotidien.
Les deux créateurs du label, Adison Rudall et Lee Timms, visent des hommes conscients de leur style et soucieux de paraître élégants en société tout en gardant une touche de simplicité.

Brush

Brush

Cette collection s’inspire de la culture de tatouage et il est vrai que le domaine attire l’intérêt de nombreux créateurs, tout particulièrement ces derniers temps! A cela s’ajoute l’esprit artisanal et un style vintage certain permettant à chaque pièce de sortir du lot et de refléter les valeurs de la marque.

P & Co

Shadowskull

Shadowskull

Unlovable Icons

Si les tee-shirt noirs et blancs se contentent de détails minimalistes, la série des Butterfly Prints laisse libre court à une harmonie de couleurs rappelant celui des plumes d’oies et autres animaux de la basse court.

Peacock

Peacock

Butterfly

Butterfly

Parrot

Parrot

Parmi les petits plus présents au catalogue, LaNicheDuRenard apprécie surtout les objets boisés tels le peigne Wooden Comb ou encore les coques pour téléphones intelligents Living is Easy et Shadowskull reprenant les motifs déjà vus plus haut sur textile.

P&Co P&Co P&Co

En bonus, pour vous fondre dans l’univers de la marque, la vidéo The Unlovable Heartbreaker met en scène le modèle Ricki Hall ainsi que le tatoueur Adrian Cipollone de chez KING’S CROSS TATOO :

Publicités

COLTESSE, LA VIDEO TANÉE DANS LES REGLES DE L’ART

Avec un nom inspiré du dramaturge français du milieu du XXème Bernard-Marie Koltès, COLTESSE fait ses débuts littérairement artisanaux dans le secteur de la mode nationale. La marque vient tout juste de poster en ligne un teaser léché, mettant en lumière sa méthode de travail sur le cuir et les différentes étapes rentrant dans la fabrication de leurs accessoires. Ambiance matinale d’hiver, pièce boisée, outils traditionnels du sellier-bourrelier, chutes de cuir… un univers cossu qui colle à merveille à l’esprit de la jeune marque.

Nous avions rencontré le créateur, Florent Biard (au pur style surfeur australien, digne descendant du groupe de musique The Hanson), il y a quelques mois et découvert par la même occasion ses pièces de maroquinerie designées par Jules Cairon. À savoir des porte-cartes en cuir Baranil (au format carte de crédit), cousus main dans les ateliers parisiens et dont la spécificité réside dans la couleur du cuir dont la patine s’assombrit au fil du temps.

La collection comporte aussi une ligne de tee-shirts blanc traités anti-pilling pour un touché plus doux. Les visuels arty ultra recherchés sont le fruit de la synergie avec 5fruits , The Imaginers et Le Creative Sweatshop.

Mask par Le Creative Sweatshop

Happiness par The Imaginers

5fruits

Voila l’exemple type d’une marque que LaNicheDuRenard affectionne particulièrement et dont nous attendons avec hate les premiers visuels de la prochaine collection !

BACK TO BASICS : IS IT OLOW ?

Présente depuis 2006, OLOW fait bande à part dans le milieu de la mode nationale. La marque, française et originaire de Montreuil, tient à mettre en avant son authenticité, se démarquant ainsi des grandes enseignes environnantes. Les créateurs ont fait le choix d’une mode brute sans artifices et misent sur le potentiel créatif des personnes dont ils s’entourent.

C’est grâce à des paris forts, comme par exemple de privilégier l’artisanat en faisant réaliser la production de leurs produits au Portugal, qu’ils se bâtissent une réputation. Un label comme on les aime bien à LaNicheDuRenard !

Comme l’indique son nom Retour aux sources, la collection été 2012 est l’apanage de jolis classiques bien coupés, et avec un goût certain du détail (boutons en bois, pièces de cuir au niveau des revers de manches).

LaNicheduRenard aime le sweat en coton organique certifié GOTS au message révélateur : « A coup d’burin ! ». Cette inscription fait office de piqure de rappel quant aux méthodes de fabrication artisanales que prône OLOW.

La récente installation au CITADIUM d’un corner éphémère OLOW offre une excellente visibilité street à la marque au tournevis et marteau croisés. (jusqu’au 15 Mai)

MISERICORDIA X WAITING FOR THE SUN : DES LUNETTES TAILLÉES DANS LE BOIS

MISERICORDIA, la marque de vêtements péruvienne de commerce équitable, est présente sur la scène internationale de la mode depuis 2002. Ses vêtements, produits artisanalement à Lima, allient création artistique et engagement social.

Pour donner suite aux récentes collaborations ; avec KRISS VAN ASSCHE (directeur artistique de DIOR Homme depuis 2007) l’année dernière, puis avec ABICI (la marque transalpine de bicyclettes traditionnelles) durant le mois de mai, le créateur Aurelyen poursuit sa lancée et s’attaque cette fois-ci, au domaine des solaires.

Pour ce Printemps-Eté 2012, Misericordia s’est donc allié au fabriquant français de lunettes WAITING FOR THE SUN. Montures en bambou et verres Carl Zeiss, lignes épurées dont l’allure générale est proche des celle des wayfarer de Ray-ban, cette paire de lunettes de soleil a tout du modèle unique, qui est décliné dans une seule couleur : bleu, couleur de l’espoir chère à la marque péruvienne.

Les produits Waiting for the Sun sont entièrement faits à la main dans des matériaux bruts ou naturels tels que le bois. On remarquera le petit détail poétique gravé à même le bois avec la citation « Ilumina mi destino » (Illumine mon destin), clin d’œil à la culture latino américaine.

LaNicheDuRenard aime l’allure chic et décontractée, et assume entièrement le coté bobo-écolo qui boycotte les montures en matières synthétiques!

Le prix de vente de la paire avoisine les 150 euros.