JULIA HEUSE, LA TOUCHE BERLINOISE INCONVENTIONELLE

JULIA HEUSE A-H 13/14

L’air frais berlinois se propage indéniablement à travers l’Europe, et ce n’est pas la nouvelle collection de JULIA HEUSE qui viendra le stopper.

Diplômée de la prestigieuse école allemande de fashion design ESMOD en 2006, elle crée dans la foulée son propre label éponyme JULIAANSBEN qui voit le jour à Berlin dans l’arrière salle d’une galerie d’art du quartier branché de Torstraße.

JULIA HEUSE A-H 13/14 JULIA HEUSE A-H 13/14

Son étiquette se veut le juste équilibre entre commercial et conceptuel, classique et avant-gardiste tout en gardant comme trame de fond un style largement puisé dans les rue de Berlin. Le vestiaire masculin défie la conventionalité en adoptant des coupes carrées surdimensionnées ou des tissus drapés.

JULIA HEUSE A-H 13/14 JULIA HEUSE A-H 13/14 JULIA HEUSE A-H 13/14

intitulée OBJET TROUVÉ, La collection FW 2013/14 est largement inspirée de la réflexion de l’artiste conceptuel français Marcel Duchamp.

Julia aime tromper le spectateur en utilisant des objets qui, de prime abord ne font pas penser à de la mode ou de l’art. Chaque pièce se concentre sur la structure du textile, les imprimés en trompe-l’œil ainsi que les détails.

JULIA HEUSE A-H 13/14 JULIA HEUSE A-H 13/14 JULIA HEUSE A-H 13/14 JULIA HEUSE A-H 13/14

Beaucoup de matières ont été traitées en Tie & Dye, Moonwash ou vieillies pour créer des effets qui reflètent le style de vie urbain rude, sale et parfois parsemé d’éclaircies des capitales.

Très imprégnée par l’univers artistique contemporain, elle extrait ses imprimés de photos réalisées par ses soins, et confectionne de ses propres mains les supports qui servent de décors pour son lookbook. Frais nous avions dit ?

Publicités

SUPREME X CLARKS SS13

SUPREME collabore une nouvelle fois avec CLARKS, et crée un modèle exclusif de Desert Boots à motif cartographique qui viendra à coup sûr titiller le globe-trotter qui sommeille en vous ! La paire, en suède de haute qualité,  est déclinée en 3 coloris. LaNicheDurenard opte sans détours pour la couleur verte… ou rouge (!)

Supreme-x-Clarks-Map-Suede-Desert-Boot-02

Pour apprécier les beaux jours comme il se doit, on ne saurait que trop vous conseiller un style plus « lâché » pour ce type de chaussures (à injuste connotation hivernale) : Short et débardeur large conviendront parfaitement.


Supreme-x-Clarks-Map-Suede-Desert-Boot-03 Supreme-x-Clarks-Map-Suede-Desert-Boot-04 Supreme-x-Clarks-Map-Suede-Desert-Boot-05 Supreme-x-Clarks-Map-Suede-Desert-Boot-06 Les paires seront disponible à partir du 9 mai sur l’E-store SUPREME, dans les boutiques US et Londoniennes puis, le 11 au Japon.

LACOSTE L!VE X OSAMU TEZUKA

LACOSTE L!VE poursuit son engagement artistique avec une ligne capsule de taille en collaboration avec l’équipe japonaise TEZUKA PRODUCTIONS … qui n’est autre que la maison de production du dessinateur de bandes dessinées Osama Tezuka (décédé en 1989), créateur d‘ASTRO BOY, LE ROI LÉO et BLACK-JACK pour ne citer qu’eux !

Pour la capsule SS13, Hiroaki Ohya (qui est le directeur artistique du label depuis 1999) a choisi trois histoires : Le mystérieux homme souterrain (vol), Astro boy (transformation) et Black-Jack (communication avec la nature). La teinte flashy des polos ainsi que les dessins qui renvoient aux souvenirs d’enfance seront à n’en point douter de parfaits alliés pour aborder l’été avec toute la coolitude qui s’impose !


01B_SS13_LACOSTE_LIVE_X_TEZUKA_Men_s_Polo_Pack_PH5125

01_SS13_LACOSTE_LIVE_X_TEZUKA_Mens_Polo02A_SS13_LACOSTE_LIVE_X_TEZUKA_Men_s_T-Shirt_Back_TH5130

03_SS13_LACOSTE_LIVE_X_TEZUKA_Mens_Polo 04_SS13_LACOSTE_LIVE_X_TEZUKA_Mens_T_shirt

05_SS13_LACOSTE_LIVE_X_TEZUKA_Mens_Polo 06_SS13_LACOSTE_LIVE_X_TEZUKA_Mens_T_shirt

Ces pièces collectors seront en vente dans les boutiques et points de vente Lacoste L!VE à partir de mai 2013

CARETTA CARETTA : LE CASQUE CARAPACE DE TORTUE

Caretta Caretta by Mario Trimarchi

Sillonnant les rues de la capitale de la Lombardie à l’occasion de la Semaine du Design de MilanLaNicheDuRenard s’est retrouvée  face à une espèce animale assez insolite : une tortue blanche, ou plus précisément une carapace de tortue. Sous cet exosquelette protecteur se cache en réalité un casque de scooter aux promesses de robustesse et à l’allure reptilienne.

Dessiné par MARIO TRIMARCHI pour SLOW+FURIOUS (nouveau fabricant japonais), il est le résultat d’une collaboration avec l’Académie DOMUS qui s’évertue à mettre en lumière l’innovation milanaise. Intitulé Caretta Caretta, cet objet aux multiples facettes est présenté dans les vitrines de la marque italienne PATRIZIA PEPE.

Caretta Caretta by Mario Trimarchi

Le casque est produit en quatre coloris allant du plus sobre (le noir) au plus coloré, reproduisant la structure kératinique avec cartilage et écailles mises en relief

Caretta Caretta by Mario Trimarchi

Ce casque aux allures animales invite à la lenteur, s’opposant ainsi à l’incessante rapidité des échanges, des moyens de consommation et de transport. de la société contemporaine.

AVEC BLK OPM, LES REVERIES DEVIENNENT REALITE

blkopm

© LNDR

BLK OPM (pour « Black Opium») est la nouvelle griffe française née de l’imaginaire prolifique de David Hadida. Grand spécialiste du tee-shirt, son engouement a démarré très tôt (sa première création remonte à l’âge de ses 14 ans !). Il décide il y a quelques années de créer une ligne de tee-shirts et sweat-shirts dans une ambiance qu’il défini comme anarcho-chic, très proche de l’esthétique particulièrement travaillée que l’on retrouve chez son entourage (sa famille est à l’origine des concept-stores L’Eclaireur).

BLK OPM

© LNDR

BLK OPM puise son inspiration dans l’univers des fumeries d’opium de Shanghaï. Derrière ce titre aux accents oniriques se trouve en réalité un projet que le jeune styliste parisien est allé chercher au fond de ses pensées, tirant toute la substance créative de ses émotions, de ses rêveries

SS13 looks-13

En découle un ensemble très graphique : Réalisée dans des tissus de qualité supérieure, la collection printemps/été 13 présente une ligne de tee-shirts et sweat-shirts cut & sewn teint en pièce (garden dyed), entièrement fabriquée au Portugal. Convaincu par la grande malléabilité de ce type de support, la marque porte une attention particulière à la coupe, innovante, et au toucher plus qu’agréable !

Les visuels qui ornent les vêtements font la part belle aux images saisissantes, aux crayonnés subtils qui explorent une iconographie sombre, parsemée d’éclaircis lumineux.

Le résultat est raffiné tout en gardant une touche dark.

SS13 looks-5

LaNicheDuRenard pose son dévolu sur le sweat-shirt motif cercle, sorte de météorite inter-galactique que l’on dirait tout droit sortie de son orbite.

SS13 looks-2

La marque bénéficiera d’une distribution internationale de choix avec des adresses à Berlin (Apartment), à Tokyo (Bis Caye), à Paris (L’Eclaireur) et à LA (H.Lorenzo et H NLR).

RAF SIMONS X FRED PERRY SS13

RAPH SIMONS  collabore une fois de plus avec la firme anglaise FRED PERRY sur une collection de polos, pulls et vestes bombers, plus racés les uns que les autres. Les motifs sont à l’honneur pour ce crossing qui s’annonce très réussi, et qui justifie une fois de plus l’intérêt d’avoir quelques pièces FRED PERRY dans son vestiaire. La collection sera disponible à partir du 22 février 2012 sur les sites et dans les boutiques Raf Simons & Fred Perry.

RSxFP_SS13_LOOKB_01 RSxFP_SS13_LOOKB_02

RSxFP_SS13_LOOKB_05 RSxFP_SS13_LOOKB_06
RSxFP_SS13_LOOKB_08 RSxFP_SS13_LOOKB_09
RSxFP_SS13_LOOKB_11
RSxFP_SS13_LOOKB_13 RSxFP_SS13_LOOKB_14
RSxFP_SS13_LOOKB_16

INTERVIEW : OUVERTURE DE L’ATTRAPE RÊVE GALERIE, DU PAPIER À LA BRIQUE.

Paul (gauche), Melissa et Sarah

Paul, Melissa et Sarah

Cette semaine, LaNicheDuRenard est allé rencontrer dans le 11ème arrondissement de la capitale l’équipe de L’ATTRAPE REVE pour aborder l’ouverture prochaine de leur galerie dans ce quartier. Derrière ce nom onirique, nous découvrons un jeune couple au dynamisme certain, qui n’a rien du rêveur, si ce n’est du songeur.

interview l'attrape rêve

Photos : © Nicolas Sautel // LNDR

Paul et Melissa Pinceloup se sont rencontrés dans le Sud, à Nice, où ils ont suivit une formation dans l’univers théâtral et de la mise en scène. C’est à cette époque qu’ils fondent le collectif L’Attrape Rêve. À leur arrivée sur Paris, confrontés à la réalité du terrain, l’idée leur vient de lancer aux cotés de Sarah Szames un fanzine qui s’articulera sur 3 piliers que sont l’illustration, les arts vivants et la musique. Une rencontre très importante avec Ghislain Garlin va leur permettre de mettre en œuvre leur projet de publication et leur apporter une résonance presque inattendue. Avec l’instauration du principe de la « carte blanche », l’artiste invité prend en main la direction artistique du numéro et choisit ses invités. Aucune censure,  aucune contrainte sont les maitres mots. Sort ainsi des machines en 2011 la première édition de l’Attrape Rêve Fanzine, avec en guest-star le fleuron de la scène nationale : McBESS et KOA.

Anciens numéros de l'Attrape Rêve Fanzine

Anciens numéros de l’Attrape Rêve Fanzine

Rencontres après rencontres, le concept prend de l’ampleur et les envies de mise en scène s’estompent. Comme dans toute entreprise humaine, le parcours est pavé de rencontres, de personnes phares de la scène parisienne qui influent et interagissent avec elle. Conscients de l’ébullition actuelle pour l’univers graphique et de l’engouement des nouvelles générations pour le sujet, l’idée germe de pérenniser l’aventure en  transposant le concept du papier à la brique, tout en restant dans la ligne directrice du fanzine. Prendre le pari d’ouvrir une galerie de nos jours est une tache audacieuse mais le duo a la chance d’être soutenu, voir même poussé, par ses amis artistes … Peu de galeries sur Paris défendent actuellement leur travail, d’où l’idée d’aller encore plus loin afin que l’artiste puisse littéralement s’installer, prendre résidence in situ.

La galerie en pleine transformation

La galerie en pleine transformation

Ce n’est pas d’un simple lieu d’exposition dont il est question ici, mais bien plus d’un atelier, d’un lieu d’échange ou l’artiste  pourra créer et établir un véritable contact avec le public dans une zone qui sera réservée à la résidence. Toute une programmation orientée sur la sphère du graphisme, de l’illustration et surement de la photographie (« en fonction des affinités »), est déjà en train de se construire dans le planning de Paul et Melissa. Des expositions d’une durée moyenne de deux mois permettant au public de venir voir le travail en amont. Ponctuées par une série d’événements tels que des sessions de live painting,  la réalisation de fresques murales (le premier artiste à se prêter au jeu sera Nicolas Barrome) , une session estivale réservée aux « kids ».

En parallèle, le collectif souhaite aussi éditer des livres d’art dédiés à leurs artistes, ainsi que périodiquement des petits fanzines regroupant jeunes créateurs et petites découvertes sur le format de carnets d’artistes. On perçoit facilement derrière cette ébullition d’idées un objectif bien plus vaste et noble : « Vouloir faire notre maximum afin que ces artistes intègrent l’art contemporain« . La ligne est tracée !

Confidents et lucides sur le fait que les choses bougent très vite, ils tiennent à faire monter leurs artistes au plus haut, en allant chercher les acheteurs, en leur offrant une visibilité adéquate.

Flyer attrape rêve galerie

Seront présents à l’affiche, pour l’inauguration des lieux, une brochette de « frenchies », et pas n’importe lesquels : Amandine Urruty, Franck PellegrinoGhislain Garlin, Jean Michel Ouvry, Koa, LVL Studio, Marianne Ratier, McBess, Mooe, Niark 1, Nicolas Barrome, Sebastien Touache, Tizieu, Tyrsa  et Ugo Gattoni. Des proches du couple qui présenteront une œuvre originale mettant à l’honneur le grand format. C’est d’ailleurs un d’entre eux, Tyrsa, qui a pris en charge la charte graphique du label.

Suivront ensuite, début mai, les nantais du LVL studio, bureau de design graphique dirigé par Romaric Dabin et Fabien Landry.

Une grosse affluence est à prévoir pour le 28 Février. L’équipe de l’Attrape Rêve aborde l’événement avec une légère pression mais sereinement, sachant « qu’en véritable histoire de famille et soutenus par les copains artistes », ils n’ont pas grand chose à craindre !

 

Lien vers l’évent : ici

L’ATTRAPE RÊVE GALERIE, 15 Rue Jean Macé, 75011 Paris

SHOOTING LNDR #2 : MARSEILLE

LNDR SHOOTING MARSEILLE

C’est par une fin d’après-midi fraiche mais ensoleillée au pied de la Major, a deux encablures du Port Autonome de Marseille, que LaNicheDuRenard a orienté son réflecteur pour réaliser ce deuxième shooting. Dans la lancée de l’événement culturel national Marseille-Provence 2013, notre équipe s’est immiscé sur le terrain de jeux phocéen, entre contraste des genres, tradition artistique, richesse urbaine et fascination pour le large. Une sélection de pièces éclairées prises dans les collections printemps/été 2013 qui rejoindront les shops sous peu (si ce n’est déjà fait), mélange hétéroclite entre labels établis et toutes nouvelles marques.

LNDR_Shooting-janv13

LNDR_Shooting-janv13-cJKB3mHeI,SD3usORwSdphf6RVt_C_E2XAOs7E0MKP116SkJFz1Kg

Manteau bicolore à capuche LE COQ SPORTIF

LNDR_Shooting-janv13

LNDR_Shooting-janv13

Chino beige TED BAKER

LNDR_Shooting-janv13

Chaussures noires ASOS

LNDR_Shooting-janv13

Chemise bleue, imprimé feuilles LEE 101

LNDR_Shooting-janv13

Sweat bleu marine col rond découpage triangle LEE 101

LNDR_Shooting-janv13

LNDR_Shooting-janv13

Pull en maille bleu coudière marrons MISTER MARCEL

LNDR_Shooting-janv13

Chemise noire motif jungle SAINT PAUL

Stylisme : LaNicheDuRenard / Photographie : Nicolas Sautel / Model: Mathias

Remerciements à Mimo (POP&ROY).