ANERKJENDT : JEUNE COMME UNE BELLE DANOISE

Anerkjendt

Voila une toute nouvelle marque, en provenance directe du Danemark (encore une) qui vient de sortir cette saison sa première collection, exclusivement masculine (comme toujours sur LaNicheDuRenard).

AnerkjendtLancé par Per Johannsen en tout début d’année, ANERKJENDT (prononcer « neurkend » pour s’approcher de l’accent du quartier de Nørrebro à Copenhague) fait bel et bien partie de cette « vague du froid  » sans cesse croissante des marques scandinaves. Nous vous faisons découvrir depuis bientôt une année cette scène qui a pour principales caractéristiques de proposer des vêtements casuals authentiques et fonctionnels avec le souci du détail à l’esprit.

Anerkjendt

Avec un nom pas forcement des plus faciles à prononcer, mais avec une ligne très facilement portable au quotidien, cette marque s’adresse à une population de connaisseurs souhaitant adopter un look moderne et décontracté.

La collection FW 12/13 est inspirée par la nature et toutes ses nuances saisonnières. Le paysage danois imprègne les vêtements avec ses couleurs terreuses, ses tissus délavés, ses motifs Navajo, les éléments en bois, en cuir et les détails de la laine.

Veste Castlerock

Veste Castlerock

Veste Castlerock

Ankerjendt -  Castlerock

Le choix des textiles se veut d’une qualité élevée et les finitions travaillées. De la veste au chino en passant par toutes les déclinaisons de pulls et tricots, chaque vêtement possède sa propre identité visuelle.

Veste Cinéma

Veste Cinéma

Ankerjendt - Cinema

Parmi les produits qui ont attiré l’attention de LaNicheDuRenard, on notera les Vestes Castlerock et Cinéma. Mais aussi le pull col rond en sergé tricoté Myles avec une poche poitrine munie d’un bouton en cuir ainsi que le chino Bruno, couleur rouille à la finition légèrement délavée, ajustée au niveau des cuisses et accompagné d’une ceinture tressée.

Pull Myles

Pull Myles

Ankerjendt - Myles

Chino Bruno

Chino Bruno

Le Cardigan Malcolm est une pièce chaude et robuste au tissu vert foncé tacheté sur toute sa surface contrastant élégamment avec les bandes multicolores.

Cardign Malcon

Cardign Malcon

Anerkjendt - MALCOLM

Quant au pull à capuche Manfred, il permettra une alternative racée à votre hoodie monochrome basique que vous aviez certainement du mettre de coté ces derniers temps…

Hoodie Kombugreen

Hoodie Kombugreen

Anerkjendt - KOMBUGREEN

LaNicheDuRenard jette son dévolu sur la chemise Alfred, idéale pour la saison hivernale et qui peut même être utilisée comme sur-chemise. Fabriquée dans un tissu coton épais mélangé beige et gris, les mouchetures contrastent à merveille avec les boutons en bois marron.

Chemise Alfred

Chemise Alfred

Anerkjendt - ALFRED

Belle idée d’association, le nœud papillon Bracken en brun foncé comportant de légères taches brunes et blanches pour mieux détourner le stéréotype.

Nœud papillon Bracken

Nœud papillon Bracken

Anerkjendt a de fortes chances de devenir un futur classique, avec comme avantage de poids des tarifs abordables… Une belle aventure qui démarre et que LaNicheDuRenard va suivre à la trace !

Publicités

DRAKE’S LONDON X FRED PERRY : BLACK CANVAS

Quand la très institutionnelle maison anglaise DRAKE’S LONDON s’associe à une autre marque du Royaume d’autant plus populaire mais avec une cible foncièrement plus jeune telle que FRED PERRY pour une collection capsule, on pourrait s’attendre au meilleur comme au pire. Et c’est le meilleur qui nous est proposé pour cette nouvelle ligne FW2012 avec comme fil conducteur la toile, naturellement appelée « Blank Canvas ».

Les classiques de chez Fred Perry tels que les polos, chemises et bombers sont classieusement agrémentés de détails sophistiqués, propres au savoir faire « hand made » de la sérieuse maison Drake’s London.

Le motif cachemire, très peu utilisé dans le prêt à porter au cours des dernières décennies mais incontournable revival des années 70, revient parsemé sur une trame de petits pois blancs, créant ainsi un motif graphique et maitrisé qui se décline en full print sur le premier polo ou en détails plus discrets sur les autres pièces. (on adore)

Des motifs hexagonaux toujours très « années 70 » dans les teintes jaunes et rouges sont quand à eux utilisés avec plus de parcimonie, rehaussant discrètement certaines pièces d’une pointe colorée.

Avec Fred Perry on surfe forcément sur la tendance skin/mauvais garçon, toujours en vogue cette saison, et on ne saurait d’ailleurs que trop vous conseiller de boutonner vos cols jusqu’en haut pour équilibrer votre look. Sinon les petits pois c’est simple, c’est cool, et ça marche …

La fameuse poche imprimée: nous en avons vraiment trop vu cet été sur de nombreuses marques de tee-shirts; vous faites selon vos envies, mais nous on laisse de coté …

Un foulard soyeux avec le fameux motif cachemire sur pois blancs… pour une touche très chic donc.

Pour compléter cette ligne frisant l’excellence, nous découvrons ce superbe modèle de brogues, bi-matière cuir/tissu à semelle en crêpe, qui s’immisce totalement dans l’esprit arty de cette hiver. Deux versions colorées pour deux styles opposés : La version noire fera l’affaire pour un look plus rock alors que la marron s’accordera à merveille sur un look de dandy streetwear. On aime vraiment les 2, mais on préfere le rock donc… on dit noir (!)

La collection, capsule mais accessible, est shoppable directement sur le site Fred Perry : ICI

COLTESSE, LA VIDEO TANÉE DANS LES REGLES DE L’ART

Avec un nom inspiré du dramaturge français du milieu du XXème Bernard-Marie Koltès, COLTESSE fait ses débuts littérairement artisanaux dans le secteur de la mode nationale. La marque vient tout juste de poster en ligne un teaser léché, mettant en lumière sa méthode de travail sur le cuir et les différentes étapes rentrant dans la fabrication de leurs accessoires. Ambiance matinale d’hiver, pièce boisée, outils traditionnels du sellier-bourrelier, chutes de cuir… un univers cossu qui colle à merveille à l’esprit de la jeune marque.

Nous avions rencontré le créateur, Florent Biard (au pur style surfeur australien, digne descendant du groupe de musique The Hanson), il y a quelques mois et découvert par la même occasion ses pièces de maroquinerie designées par Jules Cairon. À savoir des porte-cartes en cuir Baranil (au format carte de crédit), cousus main dans les ateliers parisiens et dont la spécificité réside dans la couleur du cuir dont la patine s’assombrit au fil du temps.

La collection comporte aussi une ligne de tee-shirts blanc traités anti-pilling pour un touché plus doux. Les visuels arty ultra recherchés sont le fruit de la synergie avec 5fruits , The Imaginers et Le Creative Sweatshop.

Mask par Le Creative Sweatshop

Happiness par The Imaginers

5fruits

Voila l’exemple type d’une marque que LaNicheDuRenard affectionne particulièrement et dont nous attendons avec hate les premiers visuels de la prochaine collection !

FOCUS : LE TEDDY VELOUR PAR BLEU DE PANAME

BLEU DE PANAME, dont OXMO PUCCINO (tout récemment élu ambassadeur de l’UNICEF !) est fan au point d’avoir collaboré avec sur le projet M75, poursuit sa refonte du vestiaire masculin au fil des saisons. LaNicheDuRenard met les projecteurs sur une des pièces phares de la collection Automne-Hiver 2012 : la veste Teddy.

Col châle, coupe courte qui épouse les formes du buste et bords côtes au niveau des poignets et de la taille, composent avec justesse cette pièce raffinée, issue fièrement de la fabrication française. Noble par essence, le velours côtelé apporte une touche rétro qui fait la force de ce vêtement.

Une fois dézippé, l’intérieur dévoile une doublure en imitation fourrure: atout considérable face aux basses températures (!) On notera l’attention apportée aux détails, ainsi que le choix de boutons en bois.

Disponible en 3 coloris plus nobles les uns que les autres, LaNicheDuRenard choisi les yeux fermés le modèle couleur camel, idéal pour aller faire son marché ou tout simplement sortir acheter sa baguette.

La veste est disponible en ligne pour le prix de 275 euros ou en boutique chez Centre Commercial (2 rue de Marseille, Paris 10ème)

RONNIE FIEG X DR MARTENS

Le New Yorkais RONNIE FIEG, enfant terrible de la sneackers et créateur de tendances, s’est forgé une solide réputation dans le secteur de la chaussure grâce à ses nombreuses collaborations avec de grandes marques tel Adidas, Sebago, Red Wings, Clarks, Saucony, New Balance… pour ne citer qu’elles.

Ronnie Fieg vient s’attaquer cette saison à une pointure de la chaussure londonienne qui revient en force cette année aux pieds des modeux: Dr Martens (dont nous vous parlions déjà dans ce précédent article). Deux paires sont proposées avec le motif camouflage comme fil conducteur de cette collection capsule très limitée, à savoir une paire de boots et une paire de brogues. La semelle en gomme, emblématique de la marque du docteur est bien entendu présente sur les deux modèles.

La boots Bowery, en daim camouflage mixe entre la ligne classique de la Dr Martens et celle d’une brogue montante. La semelle en gomme « Célia » se pare d’un contour orangé au niveau de la couture pour une touche plus originale, et plus Arty.

Le modèle ci dessous reste sans contexte le plus pointu des deux, et le coup de coeur de LaNicheDuRenard 

… La brogue Rivington se dote d’un nubuck bleu marine sur le coup de pied, et d’une pièce en daim camouflage qui vient englober le soulier, lui donnant ainsi une ligne des plus esthétique. On retrouve également notre chère semelle « Célia ».

Le succès énorme résultant de ces collaborations étant étroitement lié à la restriction quantitative des modèles proposés, et Dr Martens ne dérogeant pas à la règle, certaines tailles ne sont déjà plus disponibles sur le seul point de vente ICI. Il vous en coutera 200$ pour les Bowery, et $175 pour les Rivington.

WOODWOOD SOUFFLE LES BOUGIES AVEC SES POTES ARTY

Les danois de WOODWOOD célèbrent leur 10ème anniversaire et multiplient les collaborations depuis le début de l’année pour fêter l’événement. Après avoir fait ses preuves sur le légendaire modèle Gazelle d’ADIDAS, sur la non moins emblématique Bedale de BARBOUR (on en parlait ici) et sur toute une gamme exclusive de sacs EASTPAK, le label à la double initiale WW, a fait récemment appel à ses amis artistes pour créer une série de cinq tee-shirts graphiques.

Parmi les différents visuels élaborés par la crème de la hype internationale (tel Harsh Patel / le photographe new-yorkais Peter Sutherland / Dan Murphy / …), le coup de cœur de LaNicheDuRenard va sans hésitation à celui de SO-ME.

L’illustrateur et directeur artistique français, responsable entre autre de l’aspect iconique du label Ed Banger Records (à qui on doit les pochettes de disques des albums de Justice, MGMT, DJ Mehdi…), nous propose ici sa vision humoristique et caricaturale de l’événement, dans un dessin de style rétro au trait lâché dont il a le secret.

La ligne de tee-shirts est disponible sur la boutique en ligne de la marque. 50 euros par modèle.

ADRIEN SAUVAGE S’HABILLE EN DR. MARTENS

Après avoir donné sa première leçon de « Dress Easy » il y a 2 années dans le court métrage This is not a suit, ADRIEN SAUVAGE nous propose de retourner sur les bancs de l’école avec sa dernière vidéo intitulée The Student. Le concepteur d’origine Colombino-ghanéenne y met en scène la ligne capsule qu’il a récemment réalisé avec DR. MARTENS. Le modèle Steed shoe est décliné en quatre versions : bleu nuit patiné, noir, marron praline et, certainement le plus original, celui tissé en laine anglaise Kente et formant un motif d’aspect tribal très recherché.

Une collaboration improbable mais très artistique prenant son inspiration dans la philosophie vestimentaire de Gus Van Sant. LaNicheDuRenard aime l’esthétique aseptisée et la blancheur minimaliste du décor qui concourent à détourner la finalité commerciale du média, en adoptant un ton pédagogique sous la dictée d’un Pierre Tcharnia s’exprimant dans la langue de Shakespeare.

Écrit et réalisé par Adrien Sauvage en personne, ce film parfaitement rythmé est imprégné d’une tonalité acerbe : «L’étudiant a déjà perfectionné l’art de ne pas se lever avant midi … » A méditer !

L’ESPRIT CYCLISTE RÉTRO, PAR L’ATELIER PARIS TOKYO

Voila une marque toute jeune, toute française comme on les aime à LaNicheDuRenard ! Créé l’année dernière, L’ATELIER PARIS TOKYO est à la fois une marque de textile, de personnalisation de vélos et aussi de création d’accessoires « confectionnés en France ».

Issu de la rencontre entre Florian Ibanez et Gilles Dondaine, le projet qui en découle est le fruit de leur complémentarité : le premier apportant  son expérience dans le milieu du cyclisme, le second gérant les aspects textile et artistiques. Les deux créateurs partagent la même passion pour la nature et l’univers urbain, ce qui se reflète dans leurs objets marqués par l’aspect citadin mais utilisable en milieu outdoor, le tout teinté d’une subtile touche rétro. Les influences sont à rechercher du coté du classicisme parisien, de l’attrait pour les activités en altitude et de l’adoration du Japon (d’où le lien avec le nom donné à leur ligne).

Quant le désir d’espace et d’évasion inhérent à la pratique du deux roues fusionne avec l’esprit citadin, on obtient une première collection Automne/Hiver 2012-13 qui met en avant des basiques aux couleurs sages exploitant la palette des marrons/beige et du bleu. Les visuels mettent à l’honneur l’imagerie artisanale d’époque que l’on croirait surgit, du temps où Raymond Poulidor enchainait les victoires cyclistes.

Débordant au delà des limites du strict vêtement, les deux compères tentent une échappée vers des objets tels que des vélos fixies techniques arborant un look d’antan, où encore par la réalisation d’un carnet de notes en collaboration avec la marque CALEPINO (dont nous parlions déjà ici) et de marques-pages en cuir.

Chez LaNicheDuRenard, nous pensons fermement que ces touches à tout de l’ATELIER ont de grandes chances de se placer en tête du peloton lors des prochaines saisons.