MEGA S’ATTAQUE À L’ALPHABET CHEZ SERGEANT PAPER

La galerie parisienne SERGEANT PAPER accueille dans ces murs à partir de samedi les dernières créations de l’artiste MEGA. Ancien directeur artistique du magazine de mode urbaine WAD, ce créatif touche à tout né en France se consacre désormais à sa passion pour l’illustration via le dessin, le graphisme ou encore le design. Après plusieurs escales à travers le globe pour travailler sur la création de supports visuels pour de grandes enseignes comme NIKE, il finit par poser ses valises à Bali.

Intitulée « I just murdered the alphabet », l’exposition regroupe une série d’une centaine de dessins originaux. MEGA y met en scène des personnages hybrides imaginaires qui dégagent un vif instinct animal. Son travail s’intéresse à l’iconographie tribale qu’il mêle à la culture urbaine et à l’univers du hiphop. L’accent est ici mis sur le traitement typographique des lyrics de titres des grands noms du rap (tels Nas, Mos def, Common, Rakim…). Plus de 500 lettrages occupent l’œuvre et rappellent la passé de graffeur de l’artiste qui a été aussi influencé par d’autres mouvements comme le sign-painting ou le encore lettrage psychédélique.

LaNicheDuRenard essayera de se frayer un chemin à travers la faune locale pour assister au vernissage ce Samedi 6 Octobre à partir de 18h chez SERGEANT PAPER.

L’ART-SHIRT MONSTRUEUX PAR PHENÜM X ALEX CHERKESLY

Réussir à éditer des graphistes à la pointe dans leur domaine de création sur un support textile, c’est la mission que s’est lancé le collectif tricolore PHENÜM. La marque a pris pour habitude de livrer régulièrement des séries limitées de T-SHIRTS aux imprimés racés. De plus, chaque collection est sérigraphiée (sublime rendu – encre à l’eau – aucun touché), étiquetée et numérotée à la main en France.

C’est l’envie de mettre en avant leur propre conception du lifestyle tout en gardant sa touche alternative que le label nous transmet son concept sous le slogan JUST WE ARE. Les inspirations sont à chercher du coté  de l’art, du design, du riding, de la musique, de la mode, de la photographie

LaNicheDuRenard est tombé sous le charme de la toute dernière collaboration PHENÜM x Alex Cherkesly. C’est l’image réalisée par un jeune graphiste et illustrateur rennais (son portfolio ici) qui va se retrouver sur  exactement 100 exemplaires dans le monde.

Le visuel, aux allures d’un Chewbacca sorti tout droit de la guerre des étoiles, est un portrait représentant l’auteur pervers et torturé Charles Bukowski.

Un dessin saisissant de violence et d’étrangeté réalisé par une main au trait accidenté, rentrant totalement dans l’univers et l’ouverture d’esprit de la marque française.

Tee-shirt CHARLES B. , 30€

T SHIRT COLLECTOR PAR : COMMUNE DE PARIS X ASTIER DE VILLATTE X OPENING CEREMONY

On connait le goût des japonais pour tout se qui est estampillé made in France. Imaginez alors quand il s’agit de deux fleurons parisiens à la pointe des tendances dans leurs domaines respectifs, et que le fruit de leur association touche, tant au domaine du textile, qu’à celui de la déco. C’était il y a 2 ans et les deux enseignes en questions : COMMUNE DE PARIS et ASTIER DE VILLATTE.

Cette fois-ci c’est le shop OPENING CEREMONY JAPON qui entre en jeux (filiale de la marque New-Yorkaise de créateurs : Opening Ceremony). Le binôme français vient de leur concocter un nouveau modèle. Il s’agit du T-shirt Unisson, coupe droite ajustée, couleur bleu pétrole, qui contraste avec les couleurs vives de l’imprimé.

LaNicheDuRenard aime le visuel aux couleurs tricolores, qui semble tout droit sorti d’une sérigraphie révolutionnaire.

LE TEE-SHIRT GRAPHIQUE, PAR COMMUNE DE PARIS

Les beaux jours pointent leur nez et LaNicheDuRenard vous suggère un peu de légèreté dans vos styles vestimentaires.

Si le port du tee-shirt en devient évident, le tee-shirt graphique en est une sérieuse option !

Et en ce qui concerne le graphisme, quoi de plus opportun que de vous présenter Commune de Paris, 1871 ? La marque justement, fondée par 3 parisiens, dont les parcours respectifs, croisent les milieux de la mode, du graphisme et du design.

Ce mélange de genres les conduits vers des collections dépassant les frontières la mode, jusqu’au design d’objets, grâce à une production de coussins, papiers peints, assiettes, tasses, etc… Nous apprécions aussi la possibilité d’acheter des affiches grands formats, mettant à l’honneur les artistes, avec les illustrations présentes sur les différentes pièces de la marque.

Voici, pour en revenir aux tee-shirts, quelques modèles qui ont retenu notre attention. Que vous accorderez aussi bien avec un jean et des sneakers, que sous un blazer (attention cependant à ne pas ressembler à Dr House …).

Le tee-shirt Dirtyhandz bleu pastel, en jersey souple 100% coton « flamé ». Visuel signé Julien Langendorff.

Le tee-shirt Courage écru, pour jouer au révolutionnaire trendy.

Le tee-shirt gris chiné Anarchy. (le plus adapté à mon sens, à un look de soirée)

Et nous terminerons par un autre tee-shirt de Julien Langendorff, prénommé : Stern